Site en restructuration !!!!!

Laos : les villages du Nord

Janvier 2020  Trek nord Laos Nong Khiaw

Nous voilà ultra motivés pour aller faire un trek dans les villages du nord Laos.
Pourtant, lancés à pleine allure entre Luang Prabang et Nong Khiaw dans un minivan de  » compétition  » dont le challenge semble d’être de franchir tous les obstacles sans ralentir,
Nous sommes pris d’un grand moment de doute …

 » Ce trajet supplémentaire était-il vraiment nécessaire ? « 

Peut-être aurions nous dû nous méfier en voyant le présentoir de mouchoirs et « sacs à vomi » à l’entrée du van …

L’arrivée sur NONG KHIAW efface tous nos doutes.
Le village niché au bord de la rivière Nam Ou entre les a-pics calcaires offre un spectacle magnifique.

Certes, il est spécialement aménagé pour les touristes qui partent faire des treks et compte de nombreuses guesthouses.
Pour autant cela n’enlève rien à son charme.

De là de nombreuses options s’offrent aux voyageurs pour randonner.
Vous pouvez vous laisser tenter par un trek guidé mais vous pouvez aussi partir à seul à l’aventure
La proximité des villages distants de quelques kilomètres à peine s’y prête bien et le cadre est magnifique.

Ci-dessous, nous vous joignons une carte fort utile répertoriant les temps de marche ainsi que la carte affichée à Muang Ngoi Neua.
Cette carte a été obtenue de voyageurs l’ayant eux même reçue d’autres voyageurs …

carte manuscrite des temps et des distances entre les différents villages
carte photographiée devant le Laos Youth Travel de Muang Ngoi Neua

N’hésitez pas à prévoir plusieurs jours pour prendre le temps et 

…. ENJOY … !!

Notre ITINERAIRE dans le NORD

Jour 1 : Arrivée à Nong Khiaw

Arrivés de Luang Prabang en 3 heures seulement grâce à notre chauffeur  « fou  » , nous nous mettons en quête d’une Guesthouse.
L’offre est suffisamment importante pour ne pas avoir à réserver en avance même à 6. 

paysage de Nong Khiaw depuis la pont sur la Nam Ou-villages du nord Laos
en regardant de l'autre coté du pont à Nong Khiaw-villages du nord Laos
coucher de soleil à Nong Khiaw sur la Nam Ou

Nous passons le reste de la journée à  « buller »  face à la rivière et profitons d’un magnifique coucher de soleil depuis le pont .

Carnet Pratique

Kham Phan Guest House Riverview en face du Family Bakery cafe (rive ouest)
Après avoir visité plusieurs chambres, nous optons pour un bon compromis qualité / prix la chambre double impeccable 100 000 Kips la nuit.
Celles du haut avec grand lit double ont un balcon vue sur la rivière, celle du bas avec 2 lits simples assez large pour que les enfants dorment à 2 par lit donnent sur la terrasse idéale pour se poser.
Bon au retour ( soit 3 jours plus tard ) , les chambres étaient passées à 120 000 la nuit !!! Il a fallu renégocier.
Si vous ne trouvez personne pour vous renseigner, il faut s’adresser à la  » petite supérette  » en face de Delilahs ( autre guesthouse proposant principalement des dortoirs ) .

Nous avons trouvé les prix assez élevés et la restauration plutôt quelconque.
Tous sans aucune exception ont des temps d’attente extrêmement longs même en considérant la moyenne de service laotienne déjà plutôt allongée. ( le record est à plus de 1h30 et si vous ne commandez pas le même plat , vous ne mangez pas en même temps … )

Voilà les restaurants testés :

Family Bakery Cafe Restaurant :

Situé en face de l’hôtel les petits déjeuners y sont copieux pour un prix tout à  fait correct. Les sandwichs en particulier sont bons et beaucoup moins chers que partout ailleurs (15 000 Kip le sandwich baguette).
La gourmandise du petit déjeuner nous laissait des notes avoisinants les 90 000 à 100 000 kips mais les  » muffins bananes  » sont à tomber .
Formule petit-déjeuner autour des 20 à 25 000 kips.

 
Sengdao Chittavong :

Fried Rice à prix correct sans être d’extraordinaire, mais le cadre au bord de la Nam Ou est assez sympa ( propose aussi le logement en bungalow … )
Principalement des frieds rice et omelettes ainsi que les boissons , compter 140 000 ( 14 euros à 6)

 
Deen Indian Food :

Le repas est plutôt bon mais les parts sont très peu copieuses en regard du prix ( ce qui nous a étonné : généralement , on a du mal à finir les plats … ).
Affamés s’abstenir.
Pour 4 plats et les 6 naans , compter 160 000 (16 euros … )

 
Notre préféré : Le  « Vongmany «  ( après avoir traversé le pont ).

Le temps d’attente était légèrement moins long ou peut-être est-ce parce qu’il vous offre un cocktail à base de Lao Lao en attendant ?
Mais le poisson était vraiment délicieux.
Pour 5 plats avec les boissons , compter entre 170 000 et 205 000 soit 17,30 à 21 euros )
Nous y sommes retournés deux fois.

Le bateau part de l’embarcadère tous les matins à 10h30 ( 25 000 kips / personne, les enfants assis sur les genoux ne payent pas) .
Nul besoin de réserver sa place, les pêcheurs sont suffisamment nombreux pour affréter autant de bateaux que nécessaire.

On trouve 2 Distributeurs automatiques de la banque BCEL ( plus faible commission 20 000 kips par retrait ) à Nong Khiaw mais il arrive qu’ils ne fonctionnent pas ce qui oblige à faire du change à taux désavantageux.
Le premier est à l’entrée du pont côté sud-est de la ville , le second sur la même route 1C de l’autre coté du pont, un peu au dessus de l’axe principal Delilahs – Family Bakery ).

Mieux vaut prévoir avant d’arriver à Nong Khiaw au cas où.

Jour 2 : Muang Ngoi Neua

Nous embarquons à 10 h pour un magnifique trajet qui remonte la rivière encadrée par les montagnes.
Cette heure de navigation offre un des plus beaux panorama du Laos.
A peine pondéré par l’inconfort des barques. Enfin… sauf si vous avez la chance d’être assis sur l’un des 4 sièges de bus recyclés à l’avant du bateau . 

Pas d’inquiétude, le paysage fait vite oublier ce léger inconfort.

Rive de la Nam Ou en direction de Muang Ngoi Neua

Le petit village Muang Ngoi Neua idéalement situé sur la rivière offre un spectacle plus saisissant encore que Nong Khiaw. 

vue sur la Nam Ou depuis la terrasse de la Rainbow Guesthouse dans le village du nord Laos de Muang Ngoi Neua
Guesthouse de Muang Ngoi Neua vue depuis la Nam Ou sur le bateau
pêcheurs sur la Nam Ou face à Muang Ngoi Neua - villages du nord Laos

Sous le charme, nous serions sûrement restés jusqu’à notre départ pour la Thaïlande, si nous avions eu assez de Kips d’avance sur nous .
En effet, il n’y a pas d’ATM.

Cependant, il est possible de faire du change dollars ou euros à un taux très désavantageux ….
Les activités proposées et la restauration y sont aussi moins chères qu’au départ de Nong Khiaw.

Carnet Pratique

Le village de Muang Ngoi Neua s’est lui aussi développé autour du tourisme et une foule de Guesthouse vous attend.

Inutile de réserver non plus.

Par contre, il est préférable d’arriver assez tôt sur le village : on trouve toujours une chambre mais le choix est de plus en plus limité au fur et à mesure de l’avancée de la journée.
Les jours de forte affluence, il peut même être compliqué de trouver son bonheur.

Il semble n’y avoir que peu de chambres familiales en revanche et nous avons opté pour le partage ( 3 par 3 ) de deux très grands lits.

En s’éloignant un peu du débarcadère, les chambres proposées que nous avons visitées étaient mieux tenues, moins chères et dotées d’une vue splendide sur la rivière à l’extrémité sud du village.

Nous avons particulièrement aimé le bungalow de Véranda ( 80 000 kips la nuit pour le bungalow en dur avec terrasse et hamac, prix à partir de 50 000 ). Malheureusement bien qu’ils nous aient gardé nos sacs gratuitement pendant nos deux jours de treks, ils ne nous ont pas gardé de chambre comme convenu. Il a donc fallu se remettre en chasse au retour.

Autre option mais où nous n’avons pas dormi car ils ne disposait plus que d’une chambre, la très accueillante Suan Phao Guest House ( dernière GH au sud de la rue principale) . Une chambre propre ( 80 000 kips ) qui contient deux très grands lits simples collés l’un à l’autre ( on tient à 4 aisément) et une terrasse plaisante avec une très belle vue. 

Le Rainbow Guesthouse,

dans la première  « ruelle »  à droite de l’embarcadère.
Elle propose des chambres plus vétustes ( surtout pour la partie salle de bain ) mais avec un bon lit. 60 000 kips la chambre du bas, 70 000 celle sur le balcon avec vue.
C’est là que nous avons dormi à notre retour de trek le Véranda étant complet

Nous avons fait simple en mangeant dans les restaurants dépendants des guesthouses dans lesquelles nous étions :

– Véranda : N’ayant pas pu retirer aux ATM de Nong Khiaw , régime spécial et original : « Fried Rice » pour tout le monde.( 5 plats : 100 000 kips )
– Rainbow : diner pour 144 000 et petit déjeuner pour 83 000 ( on s’est laché : on rentre à Nong Khiaw dans 1 heure , on a tenu le budget sans avoir à faire de change !!!! )

Attention pas de distributeur automatique ou de banque , n’oubliez pas de retirer à Nong Khiew au risque de devoir faire du change à un taux très désavantageux.

Jour 3 : départ pour le trek Muang Ngoi-Ban Na-Houey Sen

Après avoir discuté avec les villageois, nous avons modifié notre itinéraire initial.
Nous passerons la nuit à Houey Sen au lieu de Ban Na.

Partis de bon matin pour profiter de la fraîcheur, nous empruntons la route qui conduit au village de Ban Na.

sur la route de Ban Na avant la grotte de Tham Kang entre Muang Ngoi Neua et Ban Na

Bien qu’utilisée par quelques tracteurs et motos, celle-ci reste un chemin de terre agréable qui serpente entre les montagnes, le long de la rivière.

→ Grotte de Tham Kang

Le paysage s’enrichit en approchant de la grotte Tham Kang

Entrée de la seconde grotte de Tham Kang sur la route de Ban Na, village du Nord Laos
dabs la seconde grotte de Tham Kang ( prévoir les frontales )

Devant la grotte, un droit de passage de 10 000 Kips est demandé pour poursuivre le chemin.
On vous demandera de payer le péage même si vous ne visitez pas la grotte. Il est censé être réparti pour la communauté des villages du coin.

La grotte n’ayant rien d’exceptionnel, il paraît inutile d’emprunter ce chemin si vous ne randonnez pas plus loin.

A la place mieux vaut préférer les points de vues à entrée payante au nord et sud de Muang Ngoi.
Le panorama y sera certainement plus spectaculaire ( bien que nous n’ayons pas testé ).

→ Chemin vers Ban Na

Peu après le passage de la grotte, un petit chemin matérialisé par un panneau indiquant une Guest House à Ban Na s’enfonce vers la droite dans la forêt.
Ne le manquez pas, il passe par les rizières ( non inondées en saison sèche ) au pied des montagnes et offre un trajet bien plus agréable, plat et rapide que la route pour accéder au village.

vue sur lez rizières de Ban Na depuis le restaurant
origamai suspendu dans le restaurant à l'entrée de Ban Na un des villaegs du nord Laos

La traversée des rizières conduit directement à la Guest House indiquée.
Celle-ci sert de très bons et copieux Fried Rice ou Noodle avec bières fraîche.

Attention, j’insiste sur fraîche car ce n’est pas forcément le cas des villages reculés .

Dans les rizières avant d'arriver sur Ban Na

Une fois restaurés à Ban Na, nous reprenons notre route jusqu’à Houey Sen. 3 kilomètres pour 1 heure de marche avec les petits et les ( nombreuses ) pauses photo.

Nous voilà donc repartis en direction de Muang Ngoi, par la route cette fois ( car nous devons un peu rebrousser chemin pour retrouver la bifurcation vers notre village de destination ).

→ Chemin vers Houey Sen

A nouveau, c’est le panneau indiquant une Guest House qui matérialise le tout petit sentier conduisant à Houey Sen.
Il serpente alternativement dans la forêt puis au travers des champs le long des falaises et de la rivière.
Ensuite, il faut la traverser en pataugeant ou en empruntant un tronc d’arbre jeté en travers.
Au choix selon l’envie .. et la température extérieure..

Alice traversant une rivière pour accéder au village de Houey Sen au Nord du Laos

Le minuscule village se situe 1 kilomètre plus loin.
Il comporte 2 guest houses qui proposent des chambres dans une « construction » sur pilotis . 

Les chambres se résument à un matelas posé sur une natte, oreiller et couette.
Des toilettes sont disponibles à l’extérieur mais pas de douche. Pour cela il faudra faire comme les villageois aller à la rivière où aux pompes situées dans le village. 

une de nos chambres dans le petit village de Houey Sen
Village de HOuey Sen au Nord du Laos
espace détente et restauration de notre Guest house à Houey Sen , village du Nord Laos

Nous avons passé la fin de journée à faire des ricochets dans la rivière puis à jouer aux cartes en  regardant le soleil se coucher depuis les hamacs de la terrasse de la Guest House.

Le village composé à grande majorité de maisons en bois sur pilotis n’est pas desservi par le réseau électrique.
Qu’à cela ne tienne : les habitants ont tendu des fils reliés à des panneaux photovoltaïques ou à des dispositifs hydroélectrique afin de bénéficier d’un peu d’électricité .

dispositif hydroelectrique dans les rivières entre Ban Na et Huey Bo ( villages du Nord Laos )

Il est bien sûr possible que certaines maisons aient leurs propres douches. Cependant nous avons vu suffisamment de monde procéder à ses ablutions dans la chaleur de fin de journée, pendant que nous nous entraînions aux ricochets, pour en déduire que soit peu d’entre eux disposent de salle de bain, soit le bain en extérieur est beaucoup plus agréable.

Durant ce moment passé parmi eux, nous n’aurons aperçu de notre fille, adoptée par les enfants du village, que les boucles blondes au milieu des cheveux bruns. 

jeux du palet dans le bilan pratique de nos 29 jours au Laos
Tir à la corde avec une liane devant la guesthouse de Houey Sen village du Nord Laos
Alice au milieu des autres enfants de Houey village du Nord Laos

Cela restera certainement un des meilleurs souvenirs d’Alice, autorisée à aller à son gré avec les autres enfants dans le village pour jouer au tir à la corde avec une liane ou au palet avec des cailloux. 

Les habitants parlent mal anglais mais essaient volontiers de communiquer malgré tout. 

Ils disposent de peu mais vivent en autosuffisance, arborent tous le sourire et la bonne humeur caractéristiques des Laos même en cas de conflits.
Le travail est mené en groupe dans la rigolade.
C’est un mode de vie dépourvu de confort mais qui peut être un choix de vie tout à fait compréhensible .
Pourtant, l’école désespérément déserte du village nous fait douter que les enfants nés ici aient réellement le choix de changer de mode de vie.

Espérons que c’est juste en raison des vacances. 

La nuit fut un peu froide dans les montagnes sans isolation ni chauffage mais les matelas étaient confortables et nous avons bien dormi.

Lever de Lune dans le petit village de Houey Sen dans le Nord du Laos

Réveillés aux aurore par les champs des coqs, nous quittons le village salué par les enfants.
Nous croisons même une femme, que nous n’avions pas rencontré la veille, qui nous lance pourtant un joyeux  « Sabaidi Alice!  » 


Khamphan Guest House
 : c’est la première en entrant dans le village …
Il y en a une juste derrière dont nous n’avons pas visité les chambres mais qui semble être similaire.

Le Lonely Planet annonçait des chambres à 10 000, on nous en a demandé 20 000 nous en avons pris 3 et n’avons à aucun moment songé à négocier.

Clairement cet argent est le bienvenu !!
2  semaines plus tard nous avons croisé à Chiang Rai un Français habitué du village qui nous a indiqué que cette augmentation de tarif était effective depuis 1 an.

Il nous a aussi confirmé que l’école du village est habituellement fonctionnelle  .

Jour 4 : Promenade jusqu'à Houey Bo et retour

Nous retournons déjeuner à Ban Na avant de poursuivre jusqu’à Huey Bo.
Une autre rivière à traverser en pataugeant …

Ça devient une habitude !!!!

Quoique la promenade soit très agréable ( environ 5 km ) , nous avons trouvé le village moins plaisant que celui de Huey Sen.

sentier entre Ban Na et Houey Bo

Le retour à Muang Ngoi prend environ 1h30 avec enfants en retraversant la rivière et en s’arrêtant un peu partout.

Sunrise et Sunset à Phadeng Peak

Le view point de Phadeng Peak, comme celui de « la femme endormie », est réputé pour offrir une large vue d’ensemble sur l’ensemble de la vallée.

La chaleur de la journée est importante, nous décidons donc d’y aller en horaire décalé.
Pierre s’étant blessé la veille en tombant de la terrasse de la Guesthouse.
Et oui ça arrive même aux meilleurs!! Nous choisissons de nous répartir en 2 équipes.

Alice devant la carte de Nong Khiaw village d unord Laos avant le trek de Phadeng Peak

 Une qui ira au Sunrise et une au Sunset.
C’est donc équipés de lampes frontales que les 3 gros dormeurs de l’équipe, j’ai nommé Raphaël, Alice et Marie quittent la Guesthouse à 5H30 du matin.
Cherchez l’erreur !!!

Il fait frisquet à cette heure-là et nous croisons de nombreux Laos, émergeant de leur sommeil, rassemblés devant de petits feux à l’entrée de leur maison.
Résistant à l’envie de nous joindre à eux, nous poursuivons jusqu’à l’entrée du sentier pour démarrer la grimpette.
En guise de « grimpette », il s’agit en réalité de l’ascension assez raide d’un sentier aménagé sous forme de marches “naturelles” à l’aide de pierres et troncs d’arbres, au travers de la forêt.

De nuit, l’expérience est vraiment agréable.

Alice, ultra motivée, est excitée comme une puce.
Très vite, nous n’avons plus froid du tout et retirons nos épaisseurs.
L’ascension est relativement ardue et les marches chauffent le cuissot.
Marie est bien contente de ne pas avoir les 14 kg de Nils en écharpe sur le dos.
Par endroit Alice doit escalader et s’agripper à la corde qui est là pour faciliter le chemin mais elle ne se décourage pas.
Il faut dire qu’elle ne sait pas lire le panneau “ Half-Way ” sur lequel nous tombons au sortir d’un côté particulièrement raide.

Celui-là, il fait du mal au moral !!!

point de vue Trek nord Laos Nong Khiaw
panneau half way Trek nord Laos Nong Khiaw

Finalement, nous atteignons le sommet au bout d’1h10 de montée.
Le jour vient de se lever.
Alice émerge en premier du sentier sous les regards étonnés et les applaudissements des quelques jeunes randonneurs arrivés avant nous.

panoramique au lever du soleil sur le petit trek de Phadeng Peak Nong Khiaw village au nord du Laos
la première équipe en haut de Phadeng Peak

La vue splendide sur la rivière d’un côté et les montagnes de l’autre, plus le petit déjeuner que nous avons amené nous récompensent de nos efforts. Un beau moment de communion avec les enfants.
Le retour, de jour et en descente, est beaucoup plus facile, Alice joue avec les cordes qui balisent le chemin.
Nous prenons un petit moment pour profiter des balançoires de compétition installées dans une petite clairière au bas du chemin avant de rejoindre  les autres pour un autre petit déjeuner bien mérité.

Jérémie lui partira seul, au calme, sans femme ni enfant, en fin de journée pour le « Sunset ». Le coucher de soleil sur la rivière est aussi incroyable que l’on imagine. La descente de nuit à la frontale en solo aussi.

Carnet Pratique


Entrée 2 000 Kips, gratuit pour Alice 5 ans ( si vous montez de nuit on vous fera payer au retour ).

Ne vous éloignez pas du sentier, les opérations de déminage dans la forêt ne sont pas terminées.
Il reste des “vestiges” potentiels du bombardement intense de cette partie du Laos pendant la guerre du Vietnam.


Il fait vite très chaud en journée et le panorama encore plus beau le matin et le soir.
On vous conseille donc d’opter pour  un « Sunset » ou « Sunrise ».
Avec des enfants petits, mieux vaut le Sunrise. La montée de nuit à la frontale les amuse beaucoup et la température n’est pas du tout un problème.
Dans tous les cas Sunrise ou Sunset nous avons été tout seuls sur le chemin.
Prévoyez  au moins 1/2 heure de marge par rapport à l’heure officielle de lever de soleil sur le village.
En effet, la plaine s’illumine avant le lever du soleil qui par ailleurs est visible plus rapidement en hauteur.

Si vous voulez voir les couleurs apparaître, prévoyez d’y être beaucoup plus tôt.

 

Autres TREKS en AUTONOMIE

→ Muang Ngoi - Houey Sen - Ban Iguakham .

Le mieux à notre avis est de suivre le conseil donné par un guide rencontré et de se diriger directement vers Houey Sen après la cascade sans prendre le chemin dans les rizières de Ban Na.
Après Huey Sen, poursuivez jusqu’au village suivant à 2h30 de marche .
Il est possible d’y passer la nuit. Le point de vue est réputé pour le coucher et le lever de soleil. ( Compter environ 5 heures depuis Muang Ngoi )

Le retour peut s’effectuer avec une halte à Ban Na pour le déjeuner en prenant ensuite le chemin par la rizière pour Muang Noi.

→ Nong Khiaw - Bansopvan - Ban Naluang - Ban Phayong - Ban Sokan .

Vous pouvez également laisser vos bagages à Nong Khiaw.
Marchez le long de la rive Est puis négociez votre passage sur la rive Ouest dans un des village entre Nong Khiaw et Muang Noi pour faire le tour des villages à l’est.
Ce sont les treks qui sont proposés à Nong Khiaw ; au vu des distances, ils sont largement faisables à pied en deux ou trois jours.

Nous avons également rencontré des voyageurs qui ont relié les villages côté Ouest en vélo. Apparemment, les hébergements y sont faciles à trouver.

Enfin vous pouvez également rejoindre Muang Ngoi à pied et enchaîner avec le premier trek.

TRANSPORT jusqu'en THAÏLANDE

→ Nong Khiaw - Luang Namtha .

Le trajet en minivan dure 6 à 7 heures excepté si comme nous, vous êtes affligés d’un minivan au moteur faiblard doté d’un chauffeur qui manifestement n’a jamais vu une boîte manuelle de sa vie et pense qu’il va pouvoir effectuer toute la route de montagne en 4 ème .

Prix 600 000 Kips: ( 120 000 par personne , les 2 plus jeunes partageant leur siège ) en réservant dans les agences du village.
Dans ce cas, un pick up vous emmène à la gare routière.
Celle ci n’est qu’à 2 kilomètres.
Vous pouvez aussi vous y rendre directement à pied pour acheter vos billets légèrement moins cher.

Dans ce cas, il vous en coûtera 100 000 kips.

→ Nuit à Luang Namtha .

Toulasith Guesthouse : propre et confortable c’est un bon stop.
En revanche mieux vaut réserver par mail auprès d’eux. Les prix Booking sont très nettement surévalués ( principalement pour le chambre triple ). 

Email: infothoulasith@gmail.com
Facebook: thoulasith guesthouse
Telephone +856212166

Ils vendent les trajets de bus / mini van vers la frontière à Houey Xei au même prix que les autres agences dans la rue : 90 0000 Kips par personne.
La gare de bus les vend probablement moins chers mais elle est à 6 kilomètres de la ville et le prix du transport ( Tuk Tuk à 20 000 par personne ) pour s’y rendre compense le tarif plus élevé.

Nous avons eu la surprise de voir que la Guesthouse, ayant vendu assez de ticket, a directement affrété un minivan pour aller à la frontière sans passer par la gare de bus . Après nous y avoir entassés comme des sardines dans une boîte bien sûr.

→ Passage de frontière à Houey Xei .

Attention comme partout au Laos, le minivan ou le bus vous dépose à la gare routière située à dix kilomètres de votre but.

Nous étions une dizaine à rejoindre la frontière et avons proposé à notre chauffeur de le payer pour nous amener :
Rien à faire. Il a fallu prendre un Song Taw négocié à 20 000 Kips par personne (   « Les 2 babies ne payent pas »  ) qui nous a conduit à la frontière de Houey Xei où nous avons retrouvé devinez qui ….

Le chauffeur de minibus !!

Business is business !! 

Une fois là, nous n’avions plus le courage de négocier les frais de dossiers de 1 euro par adulte appliqués par le douanier Lao pour le passage de frontière un jour de Week End.

Pas de Bakchich pour le visa côté thaïlandais, ça fait du bien mais le racket est différent :  32 000 Kips pour franchir en bus obligatoire le point de l’amitié long de …. 200 m. !!

Une fois les 30 jours de visa en poche, nous pouvons reprendre un dernier transport jusqu’à la gare routière de Chiang Khong et prendre à la volée un bus vers Chiang Rai.

Voilà un passage de frontière mené tambour battant qui nous amène en un temps record de 7 heures à peine de Luang Namtha à Chiang Rai mais totalement affamés.

En Résumé


Mini Van Nong Khiew – Luang Namtha : 600 000 Kips
Tuk tuk de la gare routière à la guest house : 70 000 Kips
Mini Van jusqu’à la gare de bus proche de la frontière : 360 000 Kips
Tuk tuk jusqu’à la frontière : 60 000 Kips
Taxe pour passage un week end : 20 000 Kips
Bus pour traverser le pont de l’amitié : 32 000 Kips
Tuk tuk jusqu’à la gare routière : 180 Baths
Bus jusqu’à Chiang Rai : 260 Baths

Donc pour 6 personnes ( en sachant qu’il n’y a pas de frais de dossiers pour les enfants et que les 2 petits partagent une place pour les transports )
TOTAL : 1 142 000 Kips et 440 Baths soit 130, 46 euros pour parcourir 470 Km .

Malgré les petits arrangements mini-van / Tuk Tuk et le passage de la frontière – sa taxe week end et son bus de l’amitié : on est encore très loin du précédent passage de frontière Cambodge – Laos …

Notre Avis

Le point d’orgue de notre passage au Laos!
Peut-être aussi de notre voyage tout court.

Ici, après presque 3 mois de voyage, nous avons enfin tout lâché.
Davantage dans l’expérience et la communication, nous avons enfin laissé derrière nous le stress organisationnel pour nous écouter et nous faire confiance les uns les autres.

Un grand pas en avant pour notre famille.
Pas en avant uniquement permis par l’incroyable gentillesse et tranquillité des Laos qui nous ont aidé à remettre en perspectives les choses importantes.

Le cadre Idyllique et Sauvage ayant encore renforcé ce phénomène.

Nous avons depuis traversé d’autres endroits qui nous ont autant plus, notamment au Myanmar, mais c’est ici que la libération a commencé.