Site en restructuration !!!!!

Myanmar : Trek autour de Hsipaw

Début Mars 2020 Myanmar trek Hsipaw

Après une journée supplémentaire de minivan improbable au travers du Myanmar, nous voilà arrivés à Hsipaw.
Ici, nous prévoyons une boucle de 3 jours dans les villages avoisinants.

Nous voilà donc repartis pour un deuxième trek avec une formule un peu différente cette fois.

Les distances parcourues seront un peu moins longues mais le temps passé dans les villages en compagnie des habitants le sera davantage.

Accompagnés de Than notre guide et de sa femme Sybille ( une ancienne tourdumondiste française ) nous partons à pied vers 8h 30 de Hsipaw .

J.1: Hsipaw-Pan Kan

Rapidement, Than et Sybille nous font traverser la ville.

Première surprise en sortie de Hsipaw, le passage au travers d’un cimetière qui réunit toutes les confessions.
C’est la première fois que nous voyons cela et nous sommes étonnés et agréablement surpris de cette tolérance.

Au sortir de la ville, le chemin serpente au travers des cultures.

 

cimetière à la sortie de Hsipaw lors du premier jour de notre trek au Myanmar

Ici les mêmes champs sont utilisés 3 fois par an pour des cultures différentes. 

Le paysage est donc changeant en fonction des saisons.
En cette fin d’hiver il s’agit surtout d
‘ail, d’oignon et de moutarde.

Cette dernière régénère les sols mais au Myanmar, seules les feuilles sont consommées.
Vous ne trouverez donc pas de moutarde ( comme nous l’entendons !! )

La bonne humeur est de mise et la communication facile.
Than parle en anglais et Raphaël se lance dans la discussion. 
Sybille explique en français pour les petits ravis de retrouver un peu leur langue.

 

Comme lors du trek précédent, nous prenons un cours de trucs et astuces avec les plantes : repérer les « sensitive plants » qui se referment sous la caresse des doigts, faire des bulles avec la sève de certaines feuilles et des moulin à vent avec d’autres.

 

le groupe sur les sentiers de notre 1er jour de trek à Hsipaw Myanmar

La route principale cède la place aux petites pistes qui grimpent tranquillement au travers de la campagne.

Elles alternent entre portions découvertes offrant un panorama impressionnant sur les montagnes environnantes et chemins ombragés par les bambous.

 

La chaleur est grande et la pause thé – petits gâteaux dans le petit village de Nar Moon  nous permet de repartir ragaillardis.

 

→ Les plantations de Thé

Le chemin monte davantage et nous abordons les premières plantations de thé à flanc de colline.
Les plans semblent organisés au hasard dans de nombreuses petites parcelles à flanc de colline et leur culture est complètement organique.

Un coup d’oeil permet de comprendre la difficulté du labeur dans ces champs.

Les très jeunes pousses sont récoltées 2 fois par an à la main.

Nous atteignons le petit village de Pan Kam après 15 km de marche où nous déposons avec plaisir nos sacs et Nils pour rencontrer nos hôtes.

→ Le village de Pan Khan

Notre famille hôte de ce village gros d’une centaine de famille nous accueille à bras ouvert .

On voit immédiatement que leurs rapports avec Than et Sybill sont très affectueux et représentent bien plus que de simples liens commerciaux.

De fait, ils nous confient venir régulièrement même sans clients.

Nous y prenons un excellent déjeuner tardif très copieux cuisiné à partir des légumes du jardins.
La  » Bucket Shower  » est même dans une pièce en bambou avec toit qui ferme ( grand luxe par rapport au treck précédent ).

Nous voilà rapidement installés à buller dans des chaises longues en bambou en discutant avec Sybille et Than pendant qu’un petit match de hand s’improvise entre Raphaël, Pierre et un enfant du village disposant d’un bras étonnant.

En fin de journée, Than nous entraîne pour une visite guidée du village : La maison aux esprits commune à chaque village quelque soit l’ethnie, le temple et le spot à coucher de soleil … qui se trouve aussi être le spot à 4G!!!

arbre à l'entrée du village où nous passons la première nuit lors de notre trek depuis Hsipaw au Myanmar
coucher de soleil sur le village de Pan Khan-Hsipaw trek au Myanmar

Pour finir, la nuit tombée nous livre un ciel étoilé incroyable dont nous profitons depuis les fameuses chaises longues en devisant tranquillement avec nos guides.

Les plus chanceux d’entre nous ayant même aperçu des étoiles filantes.

J.2 : Pan Kan- Man Htan

Pour la deuxième journée c’est un  programme détente qui nous attend.

 

→ Cascade et Bambou

Than et Nils en direction de la cascade 2nd jour trek depuis Hsipaw au Myanmar
myanmar trek Hsipaw

Après un démarrage au village tout en douceur, nous empruntons un petit sentier qui descend dans la forêt de bambou.
Notre but : une jolie petite cascade au bord de laquelle fume déjà le feu du déjeuner. 

Le pique-nique est à thème tout est cuisiné dans des ustensiles en Bambou y compris le thé.

Comme à Kalaw, ce nouveau trek semble basé sur un équilibre parfait entre Kilomètres de marche et Kilogrammes de nourriture proposés.

arrivée sur la cascade où nous prendrons le pique nique lors du seconj du trek de Hsipaw au Myanmar


Pendant que Nils et Alice pataugent et fabriquent des embarcations en bambou pour leurs petits soldats.

Les grands se lancent sous l’eau tellement tentante de la cascade. 
Aïe! C’est … comme dire vivifiant !!

Fort heureusement quelques rayons de soleil pointent pour nous réchauffer et le déjeuner excellent comme d’habitude finit de nous ragaillardir. 

preparation du repas à la cascade - 2nd jour du trek de Hsipaw-Myanmar

Et c’est tant mieux car le retour jusqu’au village est fort pentu. 

Surtout pour Marie lestée des 14 kg de Nils, qui bien entendu n’a même pas envisagé d’essayer de marcher, et pour les petites jambes d’Alice.

→ Trajet Pan Khan- Man Htan : Le miracle

Après une légère pause pour récupérer nos sacs restés au village précédent, nous repartons, toujours par de petits sentiers entre forêt et plantation de thé pour les 6 km qui nous séparent du village qui nous accueille pour la nuit suivante.

Et c’est là que le miracle se produit! 
Sous l’impulsion de Sybille, et armé de l’épée en bambou que Than lui a sculptée, Nils marche tout le long du chemin. 
Et même dans les montées difficiles dont celle qui nous conduit au petit stuppa qui surplombe la vallée et d’où l’on peut voir jusqu’à Hsipaw.
Incroyable !!

Sa récompense sera toutefois à la hauteur de l’exploit. 
Notre hôte lui épargne la dernière grimpette au village en venant le chercher en scooter.

Alice devant lui , Nils derrière tenu par Marie qui n’en même pas large.
Surtout quand l’engin longe le ravin sur la piste étroite, caillouteuse et bien pentue. #scootercrossa4 .

Ça s’est fait!!

Bien sûr les 2 petits, parfaitement confiants, à juste titre, dans la dextérité de leur chauffeur étaient aux anges.

A notre arrivée nous attendait un feu accueillant autour duquel nous avons passé une soirée des plus plaisante. 
L’occasion de découvrir un vin rouge local très agréable, apporté par nos guides, pour trinquer à leur deuxième « mensiversaire » de mariage . 

J.3: Man Htan-Nar Moon puis retour Hsipaw

Après les exploits de Nils la veille nous étions pleins d’espoir.
Malheureusement il avait tout donné et il a fallu le porter tout le long

descente dans les bambous pour notre dernier jour de trek à Hsipaw au Myanmar

Fort heureusement le chemin du retour, différent de celui de l’allée, traverse une fraîche forêt de bambous

Un plaisir de marcher sur l’étroit sentier ombragé en écoutant les craquements des bambous dans le vent.
On nous a dit qu’il est possible de les entendre réellement pousser mais nous ne sommes pas si pointus .

La première partie du chemin nous conduit en bas de la vallée où nous traversons un ruisseau dans lequel 2 hommes pêchent à l’électricité.

Nous en avions entendu parler mais ça fait froid dans le dos.
Le dégât écologique est considérable pour la faune. 
Le sentier remonte ensuite en haut de la colline toujours au travers de la forêt jusqu’auNar Moon où nous prenons un thé bien mérité .
Encore quelques kilomètres et nous nous arrêtons pour déjeuner.

L’occasion pour Alice et Nils d’une bonne partie de jeu avec les enfants du village de Nar Moon avant de rentrer en tuk tuk à Hsipaw.

Carnet pratique du trek

Il est interdit de trekker sans guide autour de Hsipaw.

Depuis le décès d’un touriste qui s’est aventuré seul sur une zone interdite par l’état du Myanmar.
Il est également interdit de louer une moto pour un étranger à Hsipaw.

Nous ne sommes pas pris au dépourvu les panneaux répartis dans Hsipaw sont très clairs.

Il faut savoir que les villageois ont l’obligation légale de dénoncer des trekkers autonomes et sont passibles de sanctions s’ils ne le font pas.

320 000 Kyats pour 3 jours.
Logement, nourriture inclus
Boissons non incluses.

(60 000 / personne et 20 000 pour le dernier)

Hiking around Hsipaw : guide indépendant.

Le feeling est immédiatement passé avec notre guide Than originaire de Hsipaw et sa femme Sybille ( française ) qui nous a accompagnés.
Le déroulement du trek nous a prouvé que nous avions eu raison.
Les chemins, les paysages, les villages traversés, les rencontres et les explications culturelles, tout était bien.

 

Khamlu H, guide chez Shan state trekking

Conseillé par un guide de Kalaw, nous avons rencontré Khamlu ( parfaitement anglophone ) et l’avons trouvé très agréable et sérieux.
Il proposait un tarif réduit pour Alice également mais le feeling l’a emporté sur le tarif dans notre décision.

45$ / personne pour 3 jours.


Comme à Kalaw, il est difficile de trouver de l’eau à traiter.
Nous avons donc du acheter de l’eau en bouteille.

Généralement, les habitants récupèrent les bouteilles vides pour les réutiliser.

La région de Hsipaw est en rouge sur le site du ministère des affaires étrangères. 

Pour autant à condition de respecter la réglementation locale l’endroit est tout à fait sûr et reste un de nos meilleurs souvenirs  au Myanmar.

Hsipaw

La ville de Hsipaw en plein développement n’offre pas un charme incroyable.
La beauté du site et des bords de fleuves étant altérée par les travaux omniprésents ainsi que par l’absence de système de traitement des déchets qui conduit littéralement les habitants à jeter leurs poubelles dans les fossés où directement dans le fleuve et dont l’on peut voir les reliefs flotter au milieu des habitants qui y prennent leur bain.

Deux sites sont toutefois remarquables : Litlle Bagan (que nous n’avons pas exploré) et le palais Shan où nous nous sommes rendus.

Le palais Shan

Jusqu’au coup d’état de la junte militaire, Hsipaw était gouverné par un Sawbwa ( prince céleste ). 
Disparu pendant le coup d’état, et son épouse autrichienne ( ainsi que leurs 2 filles ) en exil, c’est désormais son neveu qui après une longue incarcération s’occupe de l’endroit.

La demeure de style anglais est au milieu d’un parc à l’abandon mais ses propriétaires l’entretiennent du mieux qu’ils peuvent.

vue extérieur du palais Shan de Hsipaw au Myanmar avant notre trek de 3 jours
piscine désaffectée du palais Shan de Hsipaw au Myanmar avant notre trek de 3 jours

Ils vous recevront dans leur salon et vous expliquerons dans un anglais impeccable toute l’histoire de la famille concomitamment à celle du Myanmar.

La visite est gratuite mais un don qui sert à l’entretien du palais est apprécié.

 

Vous pouvez également lire le livre de l’épouse du dernier prince qui donne un éclairage intéressant sur le coup d’état militaire : Twilight over Burma : My Life as a Shan Princess d’Inge Sargent.

Carnet pratique

Lily home guesthouse

chambre triple 30 $ , chambre double 20$ . 

Chambre avec salle de bain et Air Conditionné ( lequel n’est pas nécessaire début Mars ).
Les chambres sont dans leur jus ( peintures et plâtre écaillés et joints de SDB moisis) mais très propres.
Les lits sont confortables et le personnel adorable.

La Guest house est située dans une petite cour derrière l’hôtel du même nom ou les enfants peuvent jouer la gérante leur a même prêté les ballons de ses petits enfants.

L’hôtel juste devant est tout neuf, nous n’avons pas vu les SdB mais les chambres sont impeccables.
25 $ pour la double et 40 pour la triple. 

Le petit déjeuner se prend dans tous les cas sur l’agréable Roof Top.

 

Pioneer Billard & Snooker :

Bon petit restaurant birman conseillé par Than et Sybille. 

A 2 blocs de notre guest house ( Lilly Home ), dans le centre de Hsipaw.
Des plats que les enfants aiment ( le poulet façon nuggets a fait des heureux !! ) et de la bière à la pression : parfait.
Budget très correct : compter 20 à 25 000 Kyats ( 12 à 16€ ) pour 5 plats et les consommations .

 

Law Chun / Mr Food :

Dans le prolongement de la rue du Pioneer en se dirigeant vers le sud.

Bon restaurant chinois avec des plats peu épicés …
Salle spacieuse ouverte sur la rue.
Budget : 15 000 Kyats à 6 le midi

Pour arriver à Hsi Paw depuis le lac Inle  ( Nyaung Schwee pour nous )
2 options s’offrent à vous:

Le bus de nuit qui part à 16h repasse par Mandalay et arrive vers 4 ou 5 h du matin ( grande spécialité au Myanmar que les horaires  décalés ) : 16 000 Kyats /personne

Un minivan local par l’intermédiaire de notre guest house ( Tree Season pour nous ) qui coupe directement au nord à travers les montagnes.
8h de trajet en journée. 18 500 kyat/personne, Nils n’a pas payé.

Nous avons choisi le Minivan, la route est magnifique, le minivan totalement local, les autres voyageurs aussi, de même que la pause déjeuner.

Le plus : ne pas arriver en pleine nuit.
Seul défaut, mieux vaut avoir le coeur bien accroché.

A condition de ne pas avoir le vertige, nous vous recommandons fortement de prendre le train.

Il traverse le magnifique viaduc de Gokteik

Tarif : 2 750 Kyatts/personne en upper class

Les billets se prennent le jour même à la gare et les sièges à droite ont la meilleure vue dans ce sens mais on voit aussi très bien depuis la gauche.

Les sièges sont inclinables, confortables et immenses.
Top pour se remettre des treks précédents

La vue est à couper le souffle

8h jusqu’à Pyi oo Lwin ensuite soit vous poursuivez jusqu’à Mandalay pour 4 h de plus, soit vous prenez un taxi partagé à Mandalay pour 2h.

Notre avis

La gentillesse des habitants, la beauté des paysages, encore une découverte qui ne nous a pas déçu. 

On recommande chaudement.

Le bonbon local : Bambou stick rice (poudre de sticky rice + sucre de canne)