Arriver aux Galapagos en période de Covid

Octobre 2020 arriver aux Galapagos en période de covid

Des siècles d’évolution animale autonome à l’écart du continent. 
Une flore et une faune exceptionnelle.
Des espèces endémiques uniques au monde.
Le tout sur des îles volcaniques au climat tropical.
 
Cela valait bien nos efforts pour faire coïncider, les transports aériens depuis la France avec les conditions administratives strictes d’entrée sur le Parc National en temps de Covid, le tout dans le temps imparti d’un test PCR de moins de 96 heures.
 
Aucun regret, les Galapagos sont déjà en passe de devenir un des meilleurs plan B de notre grand voyage.
 

Les documents pour entrer aux Galapagos

Un test PCR de moins de 96 heures

Ils ne regardent pas le décalage horaire mais comptent les jours.
L’idéal étant de prendre l’avion au bout de 3 jours.
Nous avons rencontré certains voyageurs qui ont eu des difficultés avec un test PCR fait un dimanche soir et une entrée le jeudi matin (- de 96 h mais si on compte le dimanche comme jour entier cela fait 5 jours).
 
Nous étions dans cette configuration mais n’avons eu aucun problème l’heure étant bien spécifiée sur nos tests.

Attention !!  Si le test est fait en Equateur, il faut aussi présenter la facture du test.
Et il doit être fait dans un des laboratoires agréés dont voici la liste 

Un Salvodonctucto

Les autorités locale émettent un Salvoconducto qui  doit être demandé par une agence ou un hôtel agréé.
 
Pour l’obtenir il faut donner :
  • les numéros de vols aller et retour,
  • les hôtels dans lesquels vous allez résider,
  • les dates de passage dans chaque île et une activité prévue.
  • informations ou scan des passeports.
 
Le salvoconducto est strictement vérifié à l’entrée aux Galapagos. Dans notre cas, le contrôle a eu lieu à l’embarquement à Quito mais aussi à l’arrivée à l’aéroport de Baltra sur Santa Cruz .
Par contre, une fois ces 2 vérifications réalisées, nous n’avons plus entendu parler de salvoconducto ( même pour les transferts inter îles ) donc si vous modifiez votre programme en cours de route pas de souci.
 
De même, les hôtels ne sont pas contrôlés pour le moment donc si vous réservez juste le premier, vous pourrez choisir les autres ensuite mais il faut avoir donné des noms au départ.
 
Enfin pour le billet retour, au mois d’octobre Latam proposait une modification gratuite donc avec un billet flexible vous pourrez adapter votre départ.
 
Quand au tour demandé la location de matériel de snorkelling dans une agence fait l’affaire.
On peut même dire qu’il sera réservé plus tard.

Il est possible de rester 2 mois maximum sur les îles pour les touristes.

Une attestation d'assurance avec la mention Covid

On ne nous l’a pas demandée mais nous avions choisi Chapka qui le proposait.

Les compagnies aériennes

Il en existe 2 : Latam et Avianca .

La première est plus fiable pour 2 raisons :

  • Moins de vols annulés.
  • Avianca pratique des tarifs différents pour les équatoriens et les touristes.
    Ils peuvent demander le complément à l’embarquement ou après réservation sur un site de comparateur de vol.

Attention donc aux fausses bonnes affaires.

Déroulement de l’embarquement

A l’aéroport de Quito un guichet spécial est dévolu à l’embarquement pour les Galapagos. 
Ils contrôlent les dates de validités de votre test PCR, vos passeports, votre salvoconducto, et on vous fait payer la taxe d’aéroport de 20 $/ personne.
 
Ensuite, vous passez dans une zone de contrôle des bagages spéciale pour vérifier que vous n’amenez rien d’interdit ( graines, fleurs, fruits…) dans ce parc national protégé.
Prévoyez d’arriver en avance, ça nous a pris une bonne heure.
 
Après cela, vous pouvez vous diriger vers les bornes Latam qui vous permettent d’imprimer un billet à partir de vos cartes d’embarquements, puis enfin enregistrer vos bagages et rejoindre la porte de contrôle des bagages à main.
 
Un vrai parcours du combattant depuis ce moment où nous avons repassé la frontière Angleterre-France début Octobre pour préparer la suite de notre TDM en Equateur.

 Impossible pour Marie de ne pas échapper quelques larmes de soulagement et de joie. 

Merci à Sharksky pour l’aide apportée.
N’hésitez pas à les contacter en toute confiance, ils s’adaptent véritablement à vos besoins

L’arrivée

Formalités à l'arrivée de l'avion

Vous pensiez en avoir fini avec les contrôles mais non.

A l’arrivée , après avoir copieusement arrosé vos bagages à main de spray désinfectant (non dangereux et recommandé par l’OMS vous précise-t-on) dans l’avion, on vous fait descendre et on vous arrose à nouveau de désinfectant.

Puis au tour des bagages : il faut les mettre en ligne et ils sont copieusement aspergés de quelques chose de plus corrosif probablement puisqu’on vous demande de vous écarter.
 

Ensuite on passe au guichet pour payer les taxes du parc national 100 $  et 50 pour les enfants de moins de 12 ans.

A nouveau vérification tests PCR, Salvoconducto et passeports.
aéroport-baltra-Arriver aux Galapagos en période de Covid
tampon délivrer lors de notre Arriver aux Galapagos en période de Covid-Arriver aux Galapagos en période de Covid

Et là enfin le graal le tampon Galapagos sur le passeport !

Rejoindre Puerto Ayora de l'aéroport de Baltra (Santa Cruz)

Mais ce n’est pas fini!

Il faut attendre que les chiens aient fini de renifler les bagages,

puis payer un bus 5 $ (2,5 pour les 2 petits) jusqu’au canal. 

Puis 1 $ de bateau taxi pour traverser.  Mais c’est déjà l’enchantement de la couleur des eaux et des frégates qui volent autour du bateau

Puis soit prendre un bus à 5$ / personne pour  Puerto Ayora, soit un taxi à 25 $ .

A 6, le calcul est vite fait  :  ce sera taxi.
port-de-baltra-Arriver aux Galapagos en période de Covid
Traversée- Baltra- Arriver aux Galapagos en période de Covid

ET ALORS ? Ça vaut le coup ? Sans hésiter oui !!
On publie prochainement nos activités sur les 3 îles.

le coût d'entrée

Billets d'avion

En temps normal : environ 500 $ AR

En ce moment avec Latam, il est possible de trouver des billets entre 150 et 200 $ le vol.

Nous sommes tombés sur un WE férié en Equateur et avons payé l’aller un peu cher 1526,99 € par rapport au retour  835,84 € soit 393,8 € AR/personne (ou 466,91 $)

Petite astuce: la plupart du temps il est plus. intéressant d’arriver sur San Cristobal et de repartir de Santa Cruz. Sauf pour nous dans nos dates. 

Taxes d'aéroport

20$/ personne au départ du continent.

Entrée sur le parc national des Galapago

100$/ adulte 

50$/ enfant de moins de 12 ans

Frais de déplacement de l'aéroport de Santa Cruz à Puerto Ayora

Bus 1 ( de l’aéroport de Baltra jusqu’au « ferry » pour traverser vers Santa Cruz ) : 5$ pour les adultes et 2,5$ pour les enfants ( et Nils, 4 ans, n’a rien payé ).

Bateau : 1$ / pers. ( Alice et Nils à moitié prix )

Bus 2 ( pour traverser Santa Cruz du nord au sud ) : 2,5$ /pers. ou taxi : 25$

Si vous prenez le taxi négociez la visite de la partie Alta.
C’est moins cher que d’y revenir ensuite.

Frais de déplacement de l'aéroport de San Cristobal

3$ le taxi car l’aéroport est à côté.

Plus d'articles
Parc Kruger : Le centre