otarie et son petit sur Galapagos San cristobal Equateur Novembre 2020

Galapagos – San Cristobal en 2020

Novembre 2020 Galapagos San Cristobal 2020

Dernière île de notre périple de 2 semaines mais non la moindre.
Si Isabela avait monté le niveau d’un cran, San Cristobal n’a pas dit son dernier mot. 
Le bateau passe vite et encore une fois les petits dorment tout le trajet sans sourciller totalement insensibles au mal de mer. 
C’est donc par une matinée radieuse que nous sommes accueillis par Aline (de Sharksky) qui nous a déjà beaucoup aidés et nous conduit à notre guest house, la casa de Jeimy.
 

De suite, on se sent bien à San Cristobal.

La ville, si elle est de taille bien plus imposante que Puerto Villamil, en a le calme et la décontraction.
A peine arrivés que l’île aux otaries nous plaît déjà. 
Il faut dire que les otaries ici, ce n’est pas ce qui manque.
Elles sont partout !
D’autant plus que nous arrivons en pleine période des naissances alors les femelles ont envahi les plages avec leurs petits trop mignons.
Ces derniers sautillent en vagissant une sorte de bêlement qui ressemble à celui d’un mouton.
Celui qui les a appelé lions de mer (en référence au cri de la femelle) n’avait pas entendu le petit.  

La Loberia

Comme à notre habitude, la première sortie est consacrée au Snorkeling.

Direction donc la Loberia .

Plage de la Loberia

L’endroit est parfait.
Il combine une belle de plage de sable et une crique idéale pour le snorkeling.
 
Tortues, otaries et poissons multicolores sont nombreux juste en bord de plage. 
C’est ici qu’ Alice verra une raie à quelques centimètres d’elle pour la première fois.
Ici aussi que Marie battra ses records de course sur cailloux en se faisant charger par une otarie Mâle .

Là enfin que les grands peuvent observer à loisir la faune et flore marine munis de masques et tubas, pendant que les plus jeunes font des châteaux de sable et  font des courses de  Bernard-l’hermite.

Seule difficulté : réussir à trouver un abri sous les rares arbres bas pour ne pas cramer au soleil et penser à amener de l’eau.

Sentier sur la falaise ( vers le belvédère de las Negritas )

En continuant un peu le chemin sur 1km de rocaille, on arrive sur une falaise où les oiseaux marins sont nombreux et dotée d’un superbe panorama.
Un très  bon spot photo, Jérémie s’est régalé.

depuis le belvedère de las negritas dans le prolongement de la loberia san cristobal galapagos novembre 2020
iguane au soleil rencontré avant d'accéder à Las Negritas - Galapagos San cristobal Equateuren chemin vers las
Galapagos San cristobal Equateur

Accès

A 3 kilomètres du centre, la Loberia est facilement accessible en taxi pour 3$ et comme le chemin n’a rien de beau ni d’agréable, on ne s’est pas privés.
 
Entrée gratuite.

De Tijeretas à Punta Carola

Depuis le centre d’interprétation, une petite boucle de 3 kilomètres est possible.
Elle commence au centre d’interprétation gratuit qu’elle traverse, puis conduit au point de vue au dessus des Tijeretas.
Il est possible de poursuivre plus loin mais la plage suivante n’est pas si belle et la remontée est sacrément rude donc à vous de voir.

Las Tijeretas

vue sur la baie et le ponton des Tijeretas depuis le point de vue Galapagos San cristobal Equateur novembre 2020
les Tijeretas Galapagos San cristobal Equateur novembre 2020
sous l'eau, otarie aux Tijeretas San Cristobal Galapagos en Equateur en novembre 2020
 Tijeretas est ainsi nommée en raison des nombreuses frégates qui y vivent et qui sont dotées de queues en forme de ciseaux. ( « tijeras » en espagnol)
 
C’est également un très bon spot de snorkeling donc n’oubliez pas masque et tuba ou au moins des lunettes de piscine.
 En revanche, pas de plage ici.

Pour cela, il vous faudra poursuivre le sentier jusqu’à Punta Carola.

La plage de Punta Carola

A quelques minutes à  pied, de Tijeretas, cette plage a tout pour être très agréable.
Comme à la Loberia il y a le sable, et la possibilité de faire du snorkeling.
Et bien sûr les otaries aussi …
 
Oui, mais là, nous sommes en pleine période de naissance et de reproduction ( les 2 coïncident chez les otaries) et la plage est envahie.

Ce n’est pas grave en soi, mais qui dit famille otarie :
dit mâle dominant qui patrouille ..!!!

Jérémie en fait les frais quand ledit mâle lui fonce dessus à une allure effrayante pour le frôler .
Petite frayeur, message reçu, on se tient à distance en nageant et on ressort fissa.
 
Punta Carola est aussi l’occasion d’observer le vol des frégates d’un peu plus près quand elles se disputent un butin,  ici un placenta d’otarie.
vol de fregates à Punta Carola ( se disputant un placenta d'otarie ) Galapagos San cristobal Equateur novembre 2020

Playa Mann

Le retour en ville se fait par Playa Mann.

L’occasion rêvée de se mêler aux habitants venus profiter de la fin de journée.

Pas de snorkeling, mais une baignade fort agréable, du sable fin et des arbres pour se protéger du soleil

Sans compter les petits restaurants de plage pour boire un verre ou manger un petit plat de qualité.

Nils somnolant sur un cocotier à Playa Mann Galapagos San cristobal Equateur novembre 2020
otarie endormie sur la playa mann Galapagos San cristobal Equateur

Détente à Playa Mann et Puerto Baquerizo Moreno

Au lieu de courir toute la journée après les visites, qu’il est bon de juste se laisser vivre.

Puerto Baquerizo Moreno est l’endroit parfait. 
Alors, nous en avons profité.

Le marché

Quoi de mieux que de commencer la journée par un tour au marché

Le thon fraîchement pêché y coûte 2$ la livre et les étals regorgent de fruits frais pour le repas du soir.

Le Malecon et Playa Mann

Nils dans la lettre O du Malecon de Galapagos San cristobal Equateur novembre 2020
Ensuite, si vous êtes d’humeur tranquille, vous poursuivrez par une balade sur le Malecon.
La petite promenade en bord de mer ravira autant les enfants, qui ne manquent pas de s’arrêter aux jeux, que les amateurs de boutiques de souvenirs ou encore ceux qui veulent juste observer le paysage et les jeux des otaries omniprésentes.
C’est donc tout naturellement, que vos pas vous mèneront à nouveau à Playa Mann.
La plage est le rendez vous des habitants qui viennent s’y détendre, boire un verre ou prendre un almuerzo.
Contrairement à beaucoup de bars de plage on y mange bien, très bien même pour un almuerzo à 5$.
Un vrai piège que cet endroit où l’on peut passer des heures à regarder les otaries ( encore !! ) pendant que les petits jouent avec leurs nouveaux amis Equatoriens.

Goûter de la Langouste

Enfin pour le dîner, nous n’avons quand même pas pu partir sans avoir goûté la langouste fraîche.

Juste passée au grill, c’est un délice.

15$ la langouste entière avec ses accompagnements le midi à Playa Mann ou 20$ le soir chez Bambou.
A Playa Mann, il faut la commander la veille donc nous n’avons pu que la goûter dans l’assiette d’amis.
Mais elle nous a semblé encore meilleure que celle de Bambou qui déjà était top.
Par contre ils ne sont ouverts que jusqu’à 18 h. 
manger de la langouste au Bamboo Galapagos San cristobal Equateur

Profiter des couchers de soleil

coucher de soleil depuis le toit terrasse de la Casa de Jaimy - Galapagos San cristobal Equateur Novembre 2020
En ce qui nous concerne, la journée s’est généralement achevée sur le toit terrasse de la casa de Jeimy
Confortablement installés dans un hamac, vue sur la mer ou les lumières de la ville en fonction l’heure de la soirée.
Douceur de vivre quand tu nous tiens.
On comprend Aline et Jessica qui sont venues aux Galapagos et n’en sont jamais reparties …

Sortie au Léon Dormido vs Tour 360°

Pour la dernière île de notre visite, nous nous sommes laissés tenter par une autre sortie en bateau.
Le tour : Léon Dormido court.
le Leon Dormido Galapagos San cristobal Equateur novembre 2020

Léon Dormido 360° VS Léon Dormido court

Léon Dormido court
C’est une demi- journée ( 8h-15h ), 2 plongées au Léon Dormido, repère des tortues, requins de Galapagos et quand on a de la chance requins marteaux, un arrêt bâteau autour de la pierre fendue, puis sur la plage de Cerro Brujo ensuite et un repas sur le bateau.
On peut vous proposer une autre plage que Cerro Brujo dans le tour mais apparemment c’est la plus belle.
 
Le tour 360°
Il était tentant aussi mais nous avons eu peur que la journée entière de bateau ne soit vraiment trop pour les 2 petits. 
La sortie fait le tour entier de l’île avec 2 plongées une au Léon Dormido et une autre à Bahia Rosa Blanca  où l’on peut voir des requins des récifs à pointe blanche .
Il faut savoir que sur ce tour pendant la bonne saison, on peut voir des baleines.
Nous étions hors saison …

Léon Dormido court

le Leon Dormido Galapagos San cristobal Equateur novembre 2020
De loin, le rocher ressemble à un lion endormi. 
En le regardant du sud, on distingue un lion allongé.
En le regardant de près, une tête de lion semble y être sculptée.

Le snorkeling

Nous avons  effectué 2 plongées autour  du Léon Dormido
 
Nous n’avons pas eu la chance de voir les requins marteaux mais à la place des troupeaux de tortues marines.
Des dizaines et des dizaines qui nageaient là tranquillement.
Et nous au milieu.
Alors bien sûr, des tortues on en avait déjà vu beaucoup mais autant d’un coup c’est quelque chose !
Les parois sous marines du Léon Dormido sont couvertes d’algues multicolores
Un mur végétal mouvant au gré des vagues emplis de poissons. 
 
C’est là aussi que nous voyons les plus gros poissons. 
Enfin entre les parois du Léon Dormido juste sous nous les requins des Galapagos , formes mouvantes impressionnantes.

Ils étaient bien plus éloignés que les requins pointe blanche à Isabela mais quand même !!!
C’est qu’ils ne sont pas du tout végétariens ceux-là.

La pierre fendue

Une immense pierre fendue se dresse au milieu de l’océan percée par l’érosion.
Le « hole in the wall » de San Cristobal s’appelle la Cueva del Brujo.
Incroyable construction de la nature.
Au travers on peut voir le Leon Dormido.
C’est à l’extrémité de cette formation rocheuse que Darwin a mis pied à  terre pour la première fois afin de commencer ses  études.
 
Cueva del Brujo "Hole in the wall" de Galapagos San cristobal Equateur en novembre 2020

La cathédrale

A deux pas de la Pierre Fendue ( ou deux encablures !! ),

Une autre formation géologique :

la cathédrale.

L’océan a façonné la roche en forme d’orgue de cathédrale dans cette dépression rocheuse d’où le nom que lui ont donné les pêcheurs. 

Playa Cerro Brujo

A  proximité, nous faisons une petite escale sur la très belle plage de sable fin de Cerro Brujo.
 
Cette plage uniquement accessible en bateau est l’occasion d’une balade guidée au milieu des otaries et des oiseaux.
Notre guide nous en montre certains dont l’huitrier qui a du s’adapter : parce qu’il n’y a pas d’huitres ici … du coup il s’est rabattu sur les crabes.
 
 
Marie et les petits sur la plgae de Cerro Brujo - Galapagos San cristobal Equateur novembre 2020
Bilan de la journée : ravis !!!
Un léger regret pour Marie qui aurait bien tenté le tour 360  mais … ça aurait peut-être été trop de bateau pour les enfants.

Carnet Pratique

S'initier à la plongée à San Critobal

Depuis que nous sommes arrivés sur l’île, les garçons ne rêvent que d’une chose, plonger plus profond.

Nous hésitons… 

Mais il faut dire que l’on voyage depuis 1 an et qu’en voyage, avec un sac pour tout bagage il n’y a pas vraiment eu de Noël ni d’anniversaire.

Et puis s’initier, aux Galapagos c’est quand même bien mieux qu’en piscine. 
 

C’est décidé :
on leur offre un souvenir qu’ils garderont toute leur vie.


Marie les accompagne.
  
Jérémie se dévoue pour garder Alice et Nils.

Pierre au essayage de tenue de plongée Galapagos San cristobal Equateur novembre 2020

L'initiation, le grand jour

Il y a 14 ans quand Jérémie et moi en avons fait une en Martinique, on nous avait juste expliqué 2/3 points avant de nous balancer à l’eau.
Là, Marie peut mesurer le sérieux du centre.
 
L’initiation se déroule en 3 étapes:
 
  • une vidéo explicative de 30 minutes, qu’on nous a mise en Français.

  • Un cours en piscine très sérieux pour apprendre les bases.
    Le moniteur prend grand soin de Pierre notamment, un peu désavantagé par son rapport poids / bouteille de plongée .
    Après 1 bonne heure d’entraînement direction le bateau et en route pour Tijeretas.
  • La plongée à Tijeretas
Nous y sommes déjà allés mais nager en immersion complète avec les tortues et les otaries alors ça c’est autre chose.

Le temps passe trop vite sous l’eau et il est déjà l’heure de rentrer.


Mais quelle expérience !!!
 

Carnet Pratique

Visiter la partie Alta

Pour 60 $, un taxi vous emmène en direction de la Laguna El Junco : un lac d’eau douce dans le cratère d’un ancien volcan, le centre de tortue Galapaguera Cerro Colorado, et à la playa Puerto Chino.

C’est à peu près tout ce qui est accessible en voiture à l’intérieur de l’île.  
Vous pouvez quand même trouver des petites fermes à visiter … mais nous n’avons pas essayé.
 

Laguna El Junco

De la lagune El Junco on doit avoir un spectacle magnifique sur l’intérieur de la lagune et sur l’île en contrebas .
Enfin ça c’est si vous avez de la chance .
Malheureusement, souvent le panorama est bouché et nous n’avons vu que du brouillard sur un lac.
Tiens ça nous a rappelé l’Écosse. 
 

Galapaguera de Cerro Colorado

L’accès au centre est gratuit.
Vous y retrouvez comme à Santa Cruz les élevages de bébé tortues.
En prime, par contre l’explication de la façon dont les oeufs sont couvés et éclosent dans la nature et dans le centre pour reproduire au plus proche l’environnement naturel. 
Les tortues adultes qui n’ont pas pu être reintroduites évoluent aussi en semi liberté et n’hésitent pas à traverser sous votre nez.
bébé tortue au Galapagera de Cerro Coloroda - en esuateur aux galapagos sur l'île de San Cristobal en novembre 2020

Puerto Chino

Le stop suivant nous conduit à la plage de Puerto Chino.

On a enfin la chance de profiter de quelques vaguelettes fort agréables qui nous rappellent notre Sud-Ouest.

Encore une fois, nous sommes quasiment seuls sur la splendide plage.

Alors, une fois n’est pas coutume, nous nous essayons à la photos de famille.
Pour un résultat… « mitigé ».
Décidément , la photo posée ce n’est pas pour nous.
 
plage de Puerto Chino et ses otaries-Galapagos San cristobal Equateur novembre 2020
Nils s'initie au bodyboard à Puerto Chino - Galapagos San cristobal Equateur en novembre 2020

San Cristobal en Pratique

Et voici un petit récapitulatif  de nos infos pratiques à San Cristobal.

Bilan

Ce matin, c’est le coeur gros que Marie prend son café sur le toit de la casa de Jeimy. 
 
Vue sur la mer avec les très beaux champs religieux du service de l’église attenante, le pépiement des oiseaux au lever du soleil et le ressac de la mer en fond sonore.
 
Quelque chose s’est passé ici qui nous a attaché à l’endroit et l’angoisse nous saisit à l’idée d’en partir.
Comme une sensation d’inachevé.
 

Un conseil : si vous venez en une période ou avoir son billet de retour est encore nécessaire, prenez directement chez Latam pour pouvoir échanger facilement.
Vous pourriez en avoir vraiment envie. 

Il est possible de rester 2 mois avec un visa touristique aux Galapagos.
 
Ce n’est pas notre cas le comparateur Opodo ne permettant pas l’échange et c’est avec regret que nous prenons la direction de l’aéroport.
Plus d'articles
Drakensberg Nord et Royal Natal National Park