Site en restructuration !!!!!

Cambodge : Fiche Pratique

Fiche Pratique de notre seconde étape dans le cadre d’un tour du monde en famille : le Cambodge.
Ce pays était très attendu par toute la famille , mais tout ne s’est pas passé comme prévu …

Quand Partir

tableau météo Cambodge fiche technique

Le climat est de type Tropical avec des températures chaudes toute l’année ( 26°C en Décembre et 35°C en Avril ).

Schématiquement, l’année pourrait se décomposer en 2 saisons : 

  • La saison des pluies ( de Mai à Octobre )
    Elle se caractérise par des pluies fortes ( principalement de Juillet à Septembre ) .
    Ces pluies ont souvent lieu en après-midi, sont généralement de courtes durées mais peuvent être accompagnées de vents forts ainsi que d’une importante humidité.
    L’atmosphère devient difficilement « supportable » .
  • La saison sèche ( de Novembre à fin Avril )
    Les pluies se font de plus en plus rares et la température diminue légèrement ( principalement pour les mois de décembre et de Janvier ).
    Les températures remontent dès la fin du mois de Mars ( Avril est généralement le mois le plus chaud de l’année ).

La meilleure période pour se rendre au Cambodge court de Décembre à Février ( temps plus secs et températures supportables ) mais elle correspond à la période de forte affluence touristique.

Dans le cadre de notre Tour du Monde, nous y étions du 11 Décembre 2019 au 04 Janvier 2020.
La météo correspondait aux prévisions faites ( températures supportables , voir trop fraiches pour notre guide à Battambang : il avait un tour de cou et un sweat  … ).

Pour l’affluence touristique, mis à part Siem Reap et les temples d’Angkor où il y avait du monde ( surtout au lever du soleil sur Angkor Vat ), nous n’avons pas été importunés par la foule …

Notre Itinéraire sur 25 jours

Carte des nos étapes au Cambodge : fiche pratique

Arrivée de la Thaïlande en bus via la frontière de Poipet

Battambang
Siem-Reap et les temples d’ Angkor
Kratié
Banlung

Départ vers le Laos par la frontière terrestre à hauteur des « 4000 îles » .

Déplacement en bus local, minivan et scooter (autour de Banlung)

Budget

Sur le calendrier, nous sommes restés 25 jours au Cambodge.

Mais, afin d’être plus pertinents sur notre calcul du budget journalier, nous avons considéré que nos 2 jours de transports pour entrer et sortir du pays , ne compteraient que pour une journée.

Notre base de calcul est donc sur 24 jours

Soit 17,42€ par jour et par personne hors Visa et transports ( entrant et sortant du pays ) .

Transports339,82 €
13,55%
Hébergements876,89 €34,96%
Nourritures658,03 €26,24%
Loisirs, activités ( hors santé )633,22 €25,25%
TOTAL2507,96 €

E.Visas : 36 US$ par personne soit 195,6 € pour 6.
Concernant les E.visas comme nous l’expliquons dans notre article sur l’arrivée à Battambang ( voir Battambang ),
 ils sont plus chers que les visas à l’arrivée et selon nous inutiles à l’arrivée par Poipet.

 

Transports d’entrée et de sortie du Cambodge : 

Bus Bangkok ( Thaïlande ) – Battambang : 224,87 €

Transport Banlung – Si Phan Don ( Laos ) : 81,09 €

Précisions :
Concernant les budgets hébergement et loisirs, il faut savoir qu’ils ont été légèrement augmentés du fait de Noël que nous avons passé à Siem Reap.
Pour cette occasion, nous sommes restés 5 jours dans un hôtel plus cossu qu’à notre habitude.
Nous avons également inclus les cadeaux de Noël dans le budget loisir.

Attention :

Nous  sommes 6 mais les 2 derniers étant petits ils comptent plutôt pour ½  part ce qui  peut fausser les calculs. Pour des voyageurs adultes, nous recommandons de diviser notre budget par 5 pour avoir un montant par jour et personne plus fiable soit 20,06 € par jour et par personne ( hors visa et transport d’entrée et sortie sur le territoire ).

Nos Coups de Coeur

→ Les temples d' Angkor

Ces temples millénaires ont beau être parmi les plus visités au monde, ils restent stupéfiants.
Certes vous n’y serez pas seuls mais l’expérience est inoubliable tout de même.

Si l’occasion vous en est donnée, n’hésitez pas!

→ Kratié

La rencontre en kayak avec les menacés dauphins d’Irrawaddy sur le splendide Mékong restera dans nos coeurs.
D’autant plus que, bien que la taille de la colonie ait augmenté ces dernières années, elle reste très menacée par la baisse du niveau d’eau du Mékong causée par l’installation des nombreux barrages en amont au Laos et en Chine.

La journée détente sur la très jolie île de Kaoh Trong vaut aussi largement le détour.

→ Province de Ratanakiri : Family house et Boeng Yeak Lom

Avec Angkor notre must !

La guesthouse de Mr Phuthea fut l’occasion de découvrir une région moins touristique et d’entrer réellement dans la vie quotidienne d’une famille Khmer.
Le tout en compagnie d’un hôte adorable qui prend plaisir à nous expliquer la culture de son pays.

Le lac Boeng Yeak Lom, encore préservé qui sert de base nautique aux habitants du coin est un petit  coin de paradis et nous sommes loins d’avoir explorés toute la région…

→ La bienveillance et la gentillesse des Khmers

Quel que soit l’endroit, du plus touristique au plus reculé, nous n’avons ressenti aucune pression des habitants.

De la curiosité oui avec notre famille nombreuse.
Des sourires beaucoup.
Des questions et de l’intérêt également.

Même quand une relation commerciale nous liait au gens (chauffeur, guesthouse, restaurant..), toujours nous avons eu l’impression de parler avec des personnes vraies et entières sans faux-semblants.

Me Puthea-Homestay Family Guesthouse- Banlung-Cambodge fiche pratique

Nos moins ...

→ Ne pas avoir pu nous rendre dans le Mondolkiri

Certainement notre plus grand regret au Cambodge .

Notre périple initial devait nous y conduire après Siem Reap et avant le Ratanakiri.
Nous qui sommes plus campagne que ville, la présence de son parc naturel nous attirait fortement.

Comme le Ratanakiri, la province est aussi plus reculée et moins touristique.
Nous espérions donc également y nouer davantage de contacts humains.

Le temps que nous avons passé immobilisés à Siem Reap pour raison de santé nous a amené à revoir nos plans : nous avons même hésité à nous rendre directement au Laos et faire l’impasse sur la fin de notre périple au Cambodge. 

→ La ville de Siem Reap

Le centre ville, totalement en réaction à l’arrivée massive de touristes, a développé une urbanisation galopante d’hôtels et Guesthouses.

Bloqués là en raison de soucis de santé de toute la famille, nous avons vu des guesthouses quasiment sortir de terre en 2 semaines.
A tel point que l’on se demande où vivent les gens.
Cette portion de la ville est sale et bruyante et même si les Khmers restent adorables, nous n’y avons trouvé aucune humanité.
Principalement d’ailleurs en ce qui concerne leurs conditions de vies.

Nous ne parlerons même pas de Pub Street, équivalent de Kao San Road à Bangkok le pire du tourisme ( notre point de vue !! ).

→ La ville de Banlung et son "marché"

Nous avons adoré la province de Ratanakiri, et particulièrement notre séjour chez Mr Puthéa mais la ville de Banlung proprement dite n’est pas particulièrement agréable.
Elle est bien située pour découvrir la province en revanche sa visite n’a rien de très attrayant.

La ville ne possède pas réellement de centre ( mis à part son marché ) , comme si les habitations se montaient au hasard en fonction des besoins, tout comme les commerces et les lieux de restauration.
Cela donne une impression de conglomérat de quartier qui aurait fini par former une ville.

Le marché de Banlung en a été l’apothéose. Notre voyage nous avait déjà permis d’augmenter notre seuil de tolérance aux conditions plus spartiates de logement ou de propreté , mais nous n’étions pas préparé aux intestins et viscères jonchant le sol en état de décomposition plus ou moins avancés … Mieux vaut se cantonner à la partie Végan du marché…

→ Le mariage " Khmer "

Chers amis voyageurs, quand  vous voyez une tente rose décorée  de fleurs artificielles se monter dans la rue…
Un conseil : Fuyez pauvres fous !!!

Il en va de votre santé auditive.
Les mariages sont généralement célébrés sous tente, dans la rue, devant le domicile de la mariée.

Ils durent 3 jours pleins de  4h du matin à 23h.
La première journée est consacrée à la cérémonie Bouddhiste, les 2 autres sont pour les cérémonies Hindouiste et Animiste ou pour la fête selon les traditions de chaque famille.

Toutes les étapes sont célébrées et commentées au micro, le tout agrémenté de musique bien sûr.

Il semble que l’importance du bonheur des mariés soit quantifiable d’après celle du volume sonore.
Ce qui met fort à mal tant leurs sonos qui tremblent de toutes part, que nos oreilles.

Passionnant d’y assister d’un point de vue culturel mais épuisant.

Et nous n’osons pas imaginer quand 2 mariages sont célébrés dans la même rue ( selon Sam de Battambang , c’est concours de sono assuré… )

Visa et documents administratifs

→ Visa et eVisa

Les postes frontières internationaux délivrant des visas sont les aéroports internationaux de Phnom Penh et de Siem Reap, le port de Phnom Penh mais aussi les postes frontières (terrestres) avec la Thaïlande, le Vietnam et le Laos.
Aucun visa n’est délivré à l’arrivée au port maritime de Sihanoukville/Kompong som et à celui de Oknha Mong de la province de Koh Kong.
 

Visa à l’arrivée :
30$, 2 photos d’identités, passeport valide 6 mois  après la date de fin de séjour
durée du visa touristique 30 jours. ( il peut être prorogé de 30 jours sur demande )

 » Frais de dossier «  ( Backchich !!… )
en arrivant de Thaïlande  : aucun
en arrivant du Laos : environ de 2$ à 5$ par visa ( tout dépend du douanier et de votre façon de négocier )

eVisa :
le eVisa ne permet l’entrée par toutes les frontières terrestres :  Liste 

36$ mais son utilisation n’est  pas justifiée en arrivant de la Thaïlande.
La réalisation du visa à l’arrivée est très simple et moins coûteuse.

→ Documents administratifs

Passeport encore valide 6 mois après la date présumée de fin de séjour sur le territoire Khmer.

Un billet Aller / Retour ( ou de continuation ) peut être exigé .
Dans notre cas ( comme en Thaïlande ) , personne ne nous a rien demandé.

Permis de conduire et permis international,
attention de bien en faire la demande au moins 6 mois avant, il peut-être très long à arriver.

Lien vers le site du ministère des affaires  étrangères qui met régulièrement à jour les conditions d’entrée sur le territoire.

Site du ministère des affaires étrangères ( France Diplomatie )

Santé

Vaccins recommandés :
BCG, Typhoïde, Hépatite B et A, pré vaccination contre la rage recommandée. ( voir notre article sur les vaccins )

Traitement anti paludisme :
Normalement recommandé pour les treks dans la jungle ( Ratanakiri et Mondolkiri).
Nous ne l’avons pas pris et nous sommes protégés contre les moustiques mais hors saison humide ( en janvier ) nous n’avons pas été gênés par ceux-ci. 

Nos astuces et conseils

→ Moyens de Transports

Les bus et Minivan sont les transports les plus utilisés.

Si vous voulez les chercher et/ou réserver en ligne ( par exemple via 12go Asia ) vous ne trouverez presque rien ( de nombreuses liaisons sont absentes ) et de plus assez chères.

En Réalité, il existe des transports locaux pour toutes les destinations.
Vous les trouverez aux gares routières, ou par votre logement ( hôtels ou guesthouses ) très facilement une fois sur  place.

Il est pratiquement possible de réserver n’importe quel trajet de la veille pour le lendemain même à 6 donc RELAX !! .

→ Le permis Moto

Il est obligatoire pour conduire n’importe quel 2 roues (même inférieur à 125 cm3 ), par contre personne ne vous le demandera lors de la signature du contrat de location.
En revanche, la police locale vous le demandera lors des contrôles ( justifiant ainsi une amende ).

Vos assurances françaises pourront également faire des difficultés à vous couvrir en cas d’accident si vous ne respectez pas la législation locale.

Tous les loueurs sans exception demandent à conserver le passeport le temps de la location.
A vous de voir à qui vous faites confiance, nous avons préféré les boutiques ayant pignon sur rue au cas où !!

Passage des frontières

Nous avons passé les frontières terrestres en arrivant de la Thaïlande à Poipet et en direction du Laos au niveau des 4 000 îles.

Les deux frontières se passent très aisément simplement il est nécessaire de  négocier les “ frais de dossier ” à la frontière avec le Laos.

On vous demandera fréquemment 2$ pour les tampons à l’entrée et à la sortie du Laos ainsi que 1$ de plus les jours de Week-End par visa.

Ils sont facilement négociables pour les enfants qui généralement ne les payent pas , pour les adultes ça dépendra de vos talents et de votre patience.

Quoiqu’il en soit cela ne justifie pas de reprendre l’avion entre ces territoires.

Pour plus de détails, le récits détaillés de nos passages frontières se trouvent dans les articles sur Battambang et Banlung ( à venir ).

Retour d'expérience et Avis

→ Désordres médicaux et difficultés d'adaptation

Peut-être en raison de nos désordres médicaux.
Une épidémie de gastro entérite ayant conduit Nils à 24 heures d’hospitalisation pour réhydratation, un bras paralysé pour Marie en raison d’une crise aiguë de l’épaule due à une calcification dans l’articulation.

Peut-être parce que nous sommes au début de notre voyage backpack
et que nous sommes encore novices.

Peut-être parce que nous faisons là nos premiers pas en Asie
et que nous avons à découvrir toute une culture.

Nous avons eu beaucoup de mal à nous adapter excepté à la fin à Banlung.

Tout y a été compliqué pour nous et il a été très dur de trouver nos repères.
Ainsi ce pays qui nous a marqué restera dans nos mémoires mais pas comme notre must.