Site en restructuration !!!!!

Les Vaccins

Vaccins santé voyage
Octobre 2019

Explorer le monde, en sac à dos, avec 4 enfants ?

Vous êtes des grands malades !! …

Voilà ce que nous avons souvent entendu.

Mais malade justement nous ne le sommes pas et ne souhaitons pas l’être .
Alors pourquoi prendre le risque quand un vaccin protège ou facilite un traitement ultérieur.

Certes pour certaines maladies, le risque de contamination est minime surtout si on évite toutes les zones qui sortent des sentiers battus et que l’on s’en tient aux villes ( c’est le cas de l’encéphalite  japonaise ) mais nous ne voulons pas réfléchir notre voyage en fonction de ces contraintes.
De plus, nous savons que certaines maladies qui se traitent très bien chez nous restent une importante cause de décès dans d’autres zones géographiques où l’accès aux soins est moins privilégié

La tuberculose, par exemple, dont le vaccin n’est plus obligatoire en France, reste selon l’OMS l’une des dix premières causes de mortalité dans le monde.
Ainsi, de la même façon que nous essaieront de minimiser au maximum nos déchets, nous trouvons normal de ne pas devenir un maillon de la chaîne de transmission .
Nous avons donc choisi de faire tous les vaccins nécessaires pour notre trajet .

Au total : 5 vaccins et 7 injections traversés sans effets secondaires notables excepté une légère perte d’audition due aux cris de protestations des 2 petits qui ont commencé à coincer à la quatrième visite.

Fort heureusement les bonbons et pansements colorés du service de médecine du voyage a considérablement contribué à les remotiver.

Nous étions déjà vacciné contre la tuberculose et l’hépatite B qui sont également recommandés par le service de santé du voyage , nous avons ajouté :

Hépatite A
Fièvre Jaune
Typhoide 
Encéphalite Japonaise
Rage

Tableau récapitulatif des vaccins recommandés pour notre périple

Nous ne sommes pas médecins, les  informations récapitulées ci dessous proviennent de la synthèse des explications de  la médecine du voyage et de celles trouvées sur le site de l’OMS lui même dont nous donnons quelques liens en suivant.

Vous pourrez retrouver directement plus de détails pour chaque maladie sur leur site: https://www.who.int/fr

 SymptomatologieZones à risqueModes de transmissionRecommandations aux voyageursProtocole de vaccinationDurée de validitéCoût (par injection)
CHU Bordeaux
BCGAtteinte pulmonaire pouvant évoluer vers la mort sans traitement.Asie
Afrique
Amérique centrale
AérienPour les enfants de moins de 15 ans.1A vieRemboursé en France
Fièvre jauneFièvre, douleurs musculaires, céphalées, frissons, anorexie, nausées et vomissements.
Le plus souvent guérison en 4 jours

Quelques cas entrent en phase «toxique» dont la moitié, environ, meurt au bout de 10 à 14 jours.

Il n’existe pas de traitement spécifique en dehors des traitement symptomatique et de la réhydratation
Afrique
Amérique du sud
Amérique centrale
MoustiquesLe carnet de vaccination international est demandé à l’entrée de certains pays si le voyageur provient de zones endémique ou a passé + de 12 h de transit dans ces zones.

Consultez la liste sur le site de l’OMS.

Liste des pays, territoires et zones
1A vie54 €
Hépatite B Infection virale qui s’attaque au foie provoquant des hépatites aiguës ou chroniques.Afrique
Pacifique Occidental
Asie du Sud-Est
Sanguine
Fluides corporels
3 doses

les 2 premières espacées de 0 à 6 mois
Entre 20 ans et à vie Combiné à l’hépatite A
Enfant 25 € Adulte 32 €
Hépatite ADiarrhées, vomissements, fièvre, maux de tête.

La plupart du temps guérit seul mais avec une convalescence longue.

Quelques rares cas d’hépatite fulminante invalidante ou mortelle.
Tous les pays hors Amérique du nord
Europe de l’Ouest, Australie
Nouvelle-Zélande
Japon
Ingestion d’eau ou nourriture contaminée par les matières fécales d’un sujet contaminé ou contact physique étroit avec personne infectée;Recommandée à partir de 1 an pour un voyage en zone endémique.2 doses avec rappel entre 6 et 18 mois Sans rappel 3 à 5 ans

Avec rappel à vie
Enfant 24 € Adulte 29 €


combiné typhoïde: 79
Fièvre typhoïdeFièvre prolongée, fatigue, maux de tête, nausées, douleurs abdominales et troubles du transit.

Potentiellement mortelle, se traite par antibiotique mais il y a de plus en plus de résistance.

On reste porteur même après guérison.
Inde
Asie du sud
Indonésie
Eau ou aliments contaminée par la bactérie Salmonella Typhi1 dose 3 ans , le vaccin protège à 70%
( le faire ne dispense pas des précautions d’usage avec l’eau et l’hygiène )
39 €
Encéphalite japonaisel’EJ symptomatique est rare (1 cas pour 250 infections) mais le taux de mortalité est de 30 % et 30 à 50% des survivants gardent des séquelles neurologiques et psychiatriques graves.

Il n’existe pas de traitement.
Asie (surtout zones rurales ou périurbaines ).

Le risque augmente en saison chaude.
MoustiquesVaccin à partir de 2 mois.2 doses espacées de 4 semaines.

La vaccination doit être faite minimum 1 semaine avant le départ.

Protocole accéléré entre 18 et 65 ans : 2 injection espacées d’une semaine.
Chez l’enfant pas de rappel.

Chez l’adulte rappel 12 à 24 mois après la deuxième injection si un autre voyage est prévu.
99 €
RageEncéphalomyélite mortelle une fois la phase d’incubation passée.Asie
Amérique du sud
Amérique centrale
Morsure ou griffure de mammifères ( chiens, chats, chauve-souris… )1 injection intramusculaire en un site (1 flacon) délivré à J0 et J7.

ou

1 injection intradermique en 2 sites différents (0,1 ml par site) délivré à J0 et J7
Le vaccin ne protège pas contre la maladie mais son traitement est considérablement simplifié en cas de suspicion.39 €

Le cas particulier de la Rage

Il concerne particulièrement les voyageurs en famille en raison du risque accru de contamination chez les enfants.

La rage est une maladie virale transmise par les mammifères (dans 99% des cas par les chiens) par morsure, griffure ou contact de salive sur plaie ouverte.
L’infection tue des dizaines de milliers de personnes chaque année principalement en Asie et en Afrique. Les enfants de moins de 15 ans représentent 40% des personnes mordues pour lequel il existe une suspicion de rage.
Le temps d’incubation est en général de 1 à 3 mois ( parfois une semaine) mais une fois déclarée la maladie est mortelle. Le traitement doit donc intervenir le plus rapidement possible dans la phase d’incubation.

En cas de suspicion d’exposition, l’OMS recommande:

Un rinçage abondant et un nettoyage immédiat de la plaie pendant au moins 15 minutes à l’eau et au savon au moins et si possible avec un détergent ou de la povidone iodée.

La mise en place du protocole post exposition suivant:
Avec pré-vaccination:  2 injections de rappel à J0 et J3
Sans pré-vaccination: selon le protocole, 4 à 5 vaccins répartis sur 21 à 28 jours associés à l’injection d’immunoglobulines antirabiques à J0.

La lourdeur du protocole PPE sans pré-vaccination ainsi que les risques explique notre choix quand à la vaccination. le protocole simplifié recommandé par l’OMS ne nécessite plus que deux rdv au lieu de 3.

carte des principales zones à risque pour la rage-les vaccins de notre TDM en famille santé

Pour de plus amples précisions, voici  les liens vers les articles correspondants sur la rage du site de l’OMS.

Est-ce utile ?

Et bien oui, à peine 3 jours après notre arrivée au Cambodge Alice s’est faite attaquer par un singe. 
Résultat: rien de grave, juste une griffure. 
Verdict de l’hôpital, pas de risque on vaccine.

Grâce au traitement préventif elle a juste eu deux injections à 3 jours d’intervalle. Elle nous a percé les tympans mais en trois jours c’était réglé. 

Le traitement anti-paludéen

La paludisme est causé par des parasites propagés par les piqûres des moustiques infectés, il existe différentes formes.

Zones  endémiques: 
– Afrique majoritairement  ( 92% des cas )
– Asie du Sud Est 

Symptomatologie : Affection fébrile aiguë, non traité dans les 24 h le palu à plasmodium falciparum peut évoluer vers la  mort.

Il permet de prévenir l’apparition de la maladie en cas de piqûre par un moustique infecté.
Il doit être commencé  48 h avant de rentrer dans la zone endémique jusqu’à 7 jours après en être sorti.

Sur ordonnance médicale, nous avons pris la Malarone qui présente l’inconvénient de provoquer d’importants désordres gastriques dans 1 cas sur 10.
Pour nous : Malarone : 1 Tribu à six en sac : 5 
Le perdant a dû  interrompre le traitement momentanément.
Il compense avec une protection antimoustique plus importante ( vêtements longs et répulsifs).

Coût Total de la vaccination pour 6

2644 euros dont 120 euros de consultation pour 6.

433 euros par dose enfant ( Pierre, Alice, Nils)
438 euro par dose adulte complète (Jérémie, Raphaël)
369 pour Marie déjà vaccinée contre l’hépatite A. 

L’ensemble de ces traitements  a représenté un coût certain mais cela a été  avec le poste assurance notre première dépense.

Le reste du projet s’est construit une fois amputé de ce budget là.
Nous avons ici fait  le choix de privilégier notre tranquillité d’esprit quitte à faire des efforts sur les autres postes pour compenser.