Autour de Cuenca : Le Site Inca d’ Ingapirca

Ingapirca le site inca proche de cuenca en equateur - asixensac
Ingapirca le site inca proche de cuenca en equateur - asixensac

Pour notre première sortie à l’extérieur de la ville de Cuenca, nous choisissons de nous rendre sur les ruines d‘Ingapirca.

Bien que de taille modeste, il est considéré comme étant le complexe architectural précolombien le plus important et le mieux conservé d’Equateur.
En effet,  les ruines sont loin d’égaler celles du Pérou mais elles en sont une excellente introduction avant de rejoindre les sites de la Vallée Sacrée ( enfin, on espère !! )

Malheureusement notre espagnol encore très approximatif nous a joué bien des tours pour nous y rendre : on vous explique comment rejoindre le site archéologique sans  » trop d’ encombre « …

La visite du complexe archéologique

La visite du complexe archéologique

temple du soleil sur fond de site archéologique à Ingapirca ( site inca proche de Cuenca ) Equateur 2020
Le site d’ Ingapirca  fut occupé successivement par les Cañaris et les Quechuas avant l’arrivée des Espagnols.
Aujourd’hui, ce sont les descendants du peuple Cañari qui sont en charge du complexe archéologique et de son petit musée

Le peuple CAÑARI à Ingapirca

Le peuple CAÑARI à Ingapirca

Les Cañaris occupent le site à partir de l’an 500 jusqu’à la conquête Inca au milieu du XVème siècle.

Ils s’en servaient comme lieu d’observation en raison de son altitude : 3160 m.

Pour cette raison ils le nommaient  « Hatun Cañar » qui signifie « el lugar grande de los Cañariz » : le grand lieu des Cañaris .

La majorité des vestiges Cañaris se résument à leurs fondations , à l’exception  d’une reconstitution d’une habitation Cañari et d’une sépulture.

Lama en liberté sur le site d' Ingapirca dans les alentours de Cuenca en Equateur
Lama en "liberté" sur le site archéologique
Stèle sépulture de la zone Cañari d' Ingapirca à 80km de Cuenca Equateur

Le peuple QUECHUA à Ingaprica

Le peuple QUECHUA à Ingaprica

Temple du Soleil sur le site d' Ingapirca - Cuenca en Equateur
Le Temple du Soleil
A la fin du XVème siècle, suite aux conquêtes de Tupac Yupanqui, son fils, l’ Inca Huayna Capac y ordonna la construction de nouveaux bâtiments.
Le temple du Soleil en est la pièce maîtresse.
Il était utilisé comme lieu de  cérémonie bien sûr mais aussi comme observatoire puisque qu’on peut voir l’alignement du soleil lors des solstices.
Le site prend alors le nom d’ Ingapirca:  le « mur Inca » en langue Quechua.
 

L’occupation des Quechuas ne dura qu’une trentaine d’année.

Alors que les 2 fils de Huayna Capac, Hatahualpa (l’Inca du nord ) et Huascar (l’Inca du sud) se livrent une guerre fratricide, les Espagnols envahissent le pays.

Après leur arrivée et la mort d’ Hatahualpa, le site fut détruit et pillé.
Les espagnols réutilisèrent les matériaux pour la construction des villes voisines et Ingapirca fut abandonnée.

Des constructions originelles restent le Temple et une petite portion de la route royale Ingañan qui reliait Cuzco à Quito en passant par Cuenca, ( l’ancienne Tomebamba ).

Batiment inca bien conservé sur le site archéologique d 'Ingapirca proche à proximité de Cuenca en Equateur
Batiment attenant au Temple
Route de l' Inca Ingañan et temple du soleil sur le site d 'Ingapirca proche de Cuenca en Equateur
La route de l' Inca
La visite du site est obligatoirement guidée et se fait en espagnol.

L’occasion de voir avec fierté que nous comprenons pas mal de choses.

Certes, il reste du boulot mais quand même !!!

Après 40 minutes et un certain nombre de remontrances de notre guide envers les Equatoriens qui montaient sur les vestiges pour se prendre en photo, nous sommes libres de nous promener sur le petit sentier attenant qui descend dans la vallée .

Le sentier d' Intihuayco

Le sentier d' Intihuayco

Ne vous laissez pas rebuter par les panneaux qui annoncent 45 minutes et un haut niveau de difficulté, nous l’avons bouclé en moins de 30 avec arrêts photos et enfant de 4 ans . 
 
Bien qu’elle ne soit  pas accessible aux personnes à mobilité réduite, sa seule difficulté réelle peut être l’altitude.
En effet, si vous n’avez pas encore eu le temps de vous acclimater ( le site étant à 3160m ) , les poumons peuvent un peu brûler dans la seconde portion qui remonte vers le point de départ ….

Au delà de la beauté du paysage, nous avons apprécié cette promenade dans la vallée à la recherche d’une tortue, d’un visage de soleil et du chemin de l’Inca ….

le visage du soleil sur le sentier de la vallée du soleil à Ingapirca proche de Cuenca Equateur
la vallée du soleil ingapirca cuenca equateur
C’est ravis que nous repartons vers le petit Terminal de bus à proximité du site ( à une dizaine de minutes en direction du village d’ Ingapirca … )
 

A nouveau, nous demandons le direct ….

Personne n’en connaît …

On monte donc dans un bus pour le terminal terrestre de Cañar.
Nous enchaînons ensuite rapidement avec un bus pour Cuenca …

Comment s'y rendre depuis Cuenca (sans galère.)

Comment s'y rendre depuis Cuenca (sans galère.)

Ce qu'il ne faut pas faire ...

Ce qu'il ne faut pas faire ...

Pour rejoindre le site à 1 heure de route, différentes options s’offrent à vous :

Soit réserver un taxi ou une excursion assez onéreuse, soit prendre le bus au terminal terrestre …

Le choix est vite fait : ce sera le Bus !!

Rodriguo, notre logeur, nous explique :

Nous pouvons prendre le bus direct qui part à 9h du matin, ou prendre un bus en direction de Guayaquil lequel nous arrêtera Ingapirca.
Les informations concordent avec le Lonely Planet , c’est CONFIANTS que nous partons vers le Terminal Terrestre.

Arrivés à 8h40, nous nous mettons à la recherche du direct. Finalement, il ne part soi-disant qu’à 9h30.

A la place, on nous propose le premier bus pour Guayaquil.
Bêtement nous acceptons.
On se dit qu’il vaut mieux partir tôt. 
D’autant que la saison des pluies arrive et qu’il pleut souvent en fin de journée.

Oui mais le bus s’arrête partout et ça traîne, ça traîne …
 
De plus, après un coup d’œil sur maps.me, on se rend vite compte qu’il y a peu de chance d’être déposés devant Ingapirca et qu’il faudra trouver une correspondance .
Aïe Aïe Aïe ! Trop de précipitation donne rarement de bons résultats…
 
Et voilà, craintes confirmées, nous sommes déposés à une intersection avec un magnifique panneau  » Ingapirca : 15km » … 
Quand ça veut pas ...
Des gens attendent et nous expliquent que le bus se rendant sur le site en question part du terminal terrestre de Cañar ( un peu plus loin : à 2 kilomètres en longeant la Panaméricaine … ).
 
A ce stade 2 options :
– prendre une camioneta jusqu’au terminal puis un bus
– prendre une camioneta directement jusqu’à Ingapirca ( ce qu’on nous propose ).
Tant pis, nous sacrifions 15 US$ pour nous y rendre directement.
 

Notre chauffeur se révèle très plaisant et 20 minutes plus tard, nous y sommes.

On ne nous y reprendra plus.

Ce qu'il faut faire : Mode d'emploi !!

Ce qu'il faut faire : Mode d'emploi !!

Au terminal terrestre de Cuenca prendre un bus ( direct si possible ) pour Cañar .
Sinon ce sont des bus à destination de Guayaquil avec arrêt au terminal terrestre de Cañar.

Mais Attention : il y a 2 routes pour Guayaquil :
la route  » directe  » qui passe devant le parc Cajas et une autre ( dite  » touristique » qui passe par Azogues et Cañar … ). Il faut prendre la touristique.

Prix : 2 US$ / personne
Puis
Au terminal terrestre de Cañar prendre un bus pour Ingapirca. 1 US$/personne

Le bus direct pour Ingapirca n’existe pas ou plus.

Ne vous laissez pas déposer à l’embranchement au Sud de Cañar, le bus d’Ingapirca passe par la route du nord ( Terminal terrestre Cañar, El Tambo puis direction plein Est vers Ingapirca  )

Les réductions enfants dépendent de la volonté du chauffeur de bus.

Ne comptez pas trop dessus …

► Côté Pratique