Réserve Cuyabeno : Immersion en Amazonie Equatorienne

Décembre 2020 Cuyabeno Amazonie Equatorienne

L’Amazonie! 
De quoi faire rêver ! Après une étude approfondie de toutes nos options :
 
Nous avons franchi le pas dans la réserve faunique de Cuyabeno
3 jours coupés du monde ( à plus de 2 heures du premier village )
3 jours en immersion complète au milieu de la rain forest la plus célèbre du monde.
Notre expérience
Les clés de notre séjour. 

J.1 : Découverte de Cuyabeno

J.1 : Découverte de Cuyabeno

Après un petit coup de stress occasionnée par une belle dispute sur la répartition des sacs à prendre et à laisser et un retard de près d’une heure dans la récupération.
Nous voilà dans le bus en compagnie de 4 autres personnes à destination de la réserve Cuyabeno .

2h de lancha sur le rio Cuyabeno : c'est déjà l'aventure

2h de lancha sur le rio Cuyabeno : c'est déjà l'aventure

A l’entrée de la réserve, nous embarquons en pirogue à moteur sur le Rio Cuyabeno.
2 h de trajet au cours desquelles nous entrons déjà dans le vif du sujet.
Assez peu large, cette rivière permet de très bien voir des 2 côtés ce qui est un avantage pour l’observation animale.
La végétation haute et dense de part et d’autre du fleuve noir est magnifique. 
 
La forêt bruit de chants d’oiseaux mais nous avons beau scruter, impossible de voir quoi que ce soit.
 
Pourtant, très vite, Guido, notre guide, l’homme à l’oeil de lynx aperçoit différentes variétés d’oiseaux et de singes dans la canopée. 

► Willi Monkey

► Willi Monkey

Ce gros singe que Guido appelle  » Willi Monkey  » se déplace dans la canopée en groupe de 20 à  30 individus menés par un mâle alpha.

Leur présence prouve la bonne santé d’un écosystème et on ne les trouve plus qu’à l’intérieur des parcs nationaux.
Ils se nourrissent de fruits et fleurs et utilisent leurs queues pour se déplacer d’arbre en arbre. 

► Guacamayo Ecolodge

► Guacamayo Ecolodge

Nous arrivons au bout de 2h au Guacamayo ecolodge.

L’ensemble est construit sur pilotis en bord de rivière.

Des espaces communs pourvus de hamacs sont à disposition et l’endroit est doté d’une tour d’observation des oiseaux particulièrement agréable au lever et coucher de soleil.

Cuyabeno Amazonie Equatorienne : le Guacamayo eco lodge vue avec le drone

Le Guacamayo écolodge est l’un des plus ancien de la réserve faunique Cuyabeno, pour autant les chambres sont simples mais propres et pourvues de moustiquaires.

Des douches toilettes privées sont disponibles dans chaque chambre mais n’espérez pas l’eau chaude annoncée.

Les repas servis 3 fois par jour par le staff sont très bons et copieux.

L’endroit est une base idéale pour se reposer en attendant que la chaleur étouffante  des débuts d’après-midi se dissipe un peu.

Laguna Grande : se baigner en Amazonie

Laguna Grande : se baigner en Amazonie

Un excellent repas et une sieste plus tard, nous voilà repartis en bateau vers la Laguna Grande .
Il a cessé de pleuvoir, la fin de journée est belle.

► Le paresseux de Cuyabeno

► Le paresseux de Cuyabeno

observation entre les feuillages d'un paresseux dans la réserve de Cuyabeno en Amazonie équatorienne

A peine partis premier cadeau :
l’animal totem de Nils : un paresseux suspendu aux branches d’un arbre. 

Nous restons un long moment à l’observer, facile, il n’est pas très rapide …
paresseux en noir et blanc lors de notre passage dans la réserve de Cuyabeno en Amazonie équatorienne

► Les dauphins roses

► Les dauphins roses

A l’approche de la Laguna Grande, le bateau  fait une pause au croisement du rio Cuyabeno et d’un affluant .
Bien que nous soyons en début de saison sèche pour l’Amazonie, il a beaucoup plu dernièrement maintenant le niveau d’eau assez haut pour que les dauphins y évoluent . 
 
Après les dauphins d’Irrawady au Cambodge , les roses d’Amazonie.
Magique.
Alors bien sûr ils ne sont pas aussi agiles que leurs cousins de mer.
Vous ne les verrez pas sauter.
Ils sont aussi plus timides et ne s’approchent pas des embarcations.

Et pour dire vrai : ils ne sont pas vraiment roses. 
 
Mais voir la peau gris rosée de leur dos émerger et replonger gracieusement est déjà magnifique. 

► Se baigner en Amazonie, c'est possible !

► Se baigner en Amazonie, c'est possible !

Le saviez-vous ?
 
Il est tout à fait possible de se baigner à certains endroits en Amazonie.
Au milieu des piranhas, des anacondas et des caïmans ?

Vraiment ?
Et bien oui ! En réalité les premiers, exceptés ceux à ventre rouge ne sont pas si voraces et ne sont pas présents partout.
Ils se nourrissent surtout de petits animaux ou de plus gros déjà morts jouant ainsi un rôle de nettoyeur.
Même la variété à ventre rouge ne devient réellement agressive envers l’homme que pendant les périodes de  sécheresse lorsque les poissons se trouvent piégés dans des petits bassins où la nourriture est rare.
On est loin des tueurs impitoyables présents dans l’esprit collectif. 
 
Quand aux caïmans et aux anacondas, on les retrouve surtout en bord de rivière, là où la végétation est abondante, pour chasser et se cacher.
Reserve Cuyabeno en Amazonie Equatorienne : baignade dans la laguna grande avant de partir en recherche des caimans !!
Et voilà pourquoi, après ces explications rassurantes de Guido, nous n’hésitons, presque pas, à nous jeter dans l’eau chaude bien au centre de la Laguna Grande pour contempler le splendide coucher de soleil en nageant.
 
Le retour se fait sous les étoiles pour le dîner.

J.2 : Marche diurne et observation de Caïmans

J.2 : Marche diurne et observation de Caïmans

Réveillés de bonne heure par le jour, nous en profitons pour monter à la tour d’observation des oiseaux.
Guido nous rejoint rapidement muni de son télescope qui nous permet d’observer un magnifique vautour en train de faire sécher ses ailes après la pluie. 
De nombreux autres oiseaux passent si vite autour de nous que nous ne percevons qu’un bref éclair de lumière.
La forêt bruit de pépiements sous le  soleil levant.

Balade au coeur de l'Amazonie

Balade au coeur de l'Amazonie

Cuyabeno Amazonie Equatorienne : marche diurne avec notre guide
Ce matin, c’est parti pour 2 h de balade dans la forêt.
Le ciel est couvert et il fait chaud et moite. Nous transpirons à grosses gouttes dans les bottes, pantalons et chemise manche longues qui nous protègent.
 
Nils abandonne quasi immédiatement pour grimper sur le dos de Marie .
 
Pourtant il y a quelque chose de mystique à marcher ainsi dans la Selva.
Les chants d’oiseaux, les bruits des arbres et des animaux.
La jungle vivante bruisse et grouille, quoique nos yeux de profanes ne voient rien de vivant.
 
Enfin jusqu’à entendre le cri d’Alice qui vient de marcher sur un serpent qui ondule rapidement sous son pied. 
Guido est ravi et nous aussi, une fois remis de nos émotions.
Le serpent est petit et pas vénéneux quoi qu’il puisse mordre. 
Nous appellerons désormais notre fille: 

Alice : la découvreuse de serpent 

 
Réserve Cuyabeno en Amazonie Equatorienne : petit serpent découvert par Alice
petit serpent découvert par Alice dans la forêt équatorienne de Cuyabeno
Grenouilles, araignées et quelques oiseaux sont au rendez vous.
 
Très fier de lui Guido nous montre également les très dangereuses fourmis balles nommées ainsi en raison de leur morsure aussi douloureuse qu’une blessure par balle et qui cause fièvre et maux de tête.
Cuyabeno Amazonie Equatorienne : la fameuse fourmis balle de fusil
Guido qui connait parfaitement la faune et la flore et nous transmet son savoir avec passion.
à la découverte de la forêt amazonienne dans la réserve de Cuyabeno avec Guido

Un Anaconda

Un Anaconda

Le retour en bateau nous réserve une grande surprise doublée d’une belle inquiétude.

Sur les bords de la lagune, là ou l’eau est moins profonde et où de nombreux arbres émergent, nous nous rapprochons d’un arbre isolé dont une branche horizontale surplombe la rivière.

Un énorme anaconda enroulé autour de la branche prend le soleil profondément endormi! 
Cuyabeno Amazonie Equatorienne : une rencontre de plus de 5 mètres : l’anaconda !!!
Cuyabeno Amazonie Equatorienne : une rencontre de plus de 5 mètres : l’anaconda !!!
C’est là que nous apprenons qu’ils sont de très bons nageurs …

Et nous nous sommes baignés à quelques dizaines de mètres la veille. 
On se demande quand même un peu si on aura le courage de se remettre à l’eau. 

A la recherche des caïmans

A la recherche des caïmans

Dauphins roses:
Anaconda :
Paresseux :
Pour la soirée, Guido nous propose un autre programme alléchant: retourner profiter d’une baignade et d’un coucher de soleil sur la Laguna Grande en s’arrêtant à nouveau voir les dauphins.
oiseaux au coucher du soleil sur la laguna Grande dans la réserve Cuyabeno en Amazonie Equatorienne
Mais ce n’est que pour mieux tromper l’ennemi. En effet notre objectif réel est d’attendre la nuit pour trouver des  caïmans.
 
Et ça, ça fait un peu plus froid dans le dos.

► Coucher de soleil sur la Laguna Grande

► Coucher de soleil sur la Laguna Grande

Sur le chemin, nous retrouvons notre paresseux de la veille toujours sur son arbre mais cette fois il bouge.

Le moins qu’on puisse dire c’est qu’on ne risque pas de le perdre de vue ça change des oiseaux plus rapide que l’éclair.
Les dauphins roses nous gratifiant d’un nouveau spectacle gracieux nous nous attardons un peu.
Nous arrivons bien plus tard sur le lac et cette fois, bizarrement, nous sommes bien moins nombreux à nous jeter à l’eau . 

La vue de l’anaconda en aurait-il refroidi certains ?
On dira que c’est parce que le temps s’est rafraîchi. 

► Le Caïman

► Le Caïman

Il fait noir c’est le moment de partir à la « chasse » aux caïmans.
Ce sont des animaux nocturnes et ils se cachent dans l’eau sous les bosquets. 
On les repère à leurs yeux rouges enfin nous, nous n’avons pas repéré grand chose mais Guido si.
Il nous déniche un petit caïman sous les racines d’un arbre et notre barque s’approche tout près.
reserve Cuyabeno l' Amazonie Equatorienne : les caïmans

Il en manque un gros à son palmarès.
On dit bien « son » parce qu’en ce qui nous concerne, un petit suffisait amplement.

Il faut dire que le bateau est en fait une pirogue basse à moteur qui  évolue au ras de l’eau.
De nuit, à la frontale, sous les arbres ( quand on a vu les animaux qu’ils abritent)
c’est quand même un poil inquiétant.

J.3 : Au programme : Pirogue, chocolat et marche nocturne

J.3 : Au programme : Pirogue, chocolat et marche nocturne

Le maniement de la pirogue

Le maniement de la pirogue

en pirogue dans la réserve Cuyabeno en Amazonie Equatorienne
Ce matin nous nous enfonçons davantage sur les affluents du rio Cuyabeno. 
Cette fois il faut troquer notre bateau à moteur pour une pirogue à rame.
Alice montre un enthousiasme débordant.
Jérémie nettement moins… 
La balade nous conduit jusqu’à une autre lagune : la laguna Canangueno, où nous espérons voir des loutres d’amazonie.
 
Peine perdue mais le cadre est magnifique.
oiseaux dans la réserve Cuyabeno en Amazonie Equatorienne
Le retour se fait par la Laguna grande où nous nous rafraichissons grâce à une baignade bienvenue.
Bien au centre et bien éloignés des bestioles. Enfin on espère !!
 
Sur le  retour au lodge Guido ne résiste pas à l’envie de nous ramener voir notre ami anaconda.
De très près cette fois.

Tellement près qu’on le dérange et qu’il nous gratifie d’un plongeon retentissant à quelque cm de la barque.
Les eaux sont tellement noires qu’on ne le voit même pas disparaître sous l’eau…

Certains films de série B bien connus nous reviennent à l’esprit …

Fabriquer son Chocolat

Fabriquer son Chocolat

Cuyabeno Amazonie Equatorienne : graines de cacao

En raison de la pandémie, les villages Siona sur les terres desquels est installé le lodge sont toujours fermés.
On les comprend.
Il faut dire que l’accès au soin est minime là bas.

Pour cette raison cet après midi ce sera fabrication de chocolat.
Ici nous aprenons la fabrication très artisanale.

Comme pour le café : il faut torréfier ( griller à sec pendant une quinzaine de minutes ) les graines de cacao.
Ensuite peler la peau en les frottant entre ses mains avant de les moudre avec du sucre et un peu de cannelle. 

Cuyabeno Amazonie Equatorienne : procédé artisanal de fabrication du chocolat
La pâte ainsi obtenue est étalée sur du papier puis laissée au réfrigérateur.
Le résultat donne du chocolat quasiment pur, étonnamment bon quoique un peu fort. 
Ça nous donne envie d’aller poursuivre la formation à Mindo

Marcher nocturne en Amazonie

Marcher nocturne en Amazonie

Cuyabeno Amazonie Equatorienne : on fait aussi de belle rencontre lors d’une marche de nuit dans la forêt
La soirée est dévolue à la marche de nuit.
Activité tant redoutée par Jérémie. 
 
Il faut dire que les sensations sont décuplées : les bruits, l’humidité la chaleur tout est plus intense.
Pour autant on se sent parfaitement en sécurité avec Guido. 
Même quand il fait sortir une énorme tarentule de son trou. 
Le tout en nous expliquant sereinement que : c’est très rapide, ça saute, ça mord, la morsure est très douloureuse mais que comme on est de gros animaux on aura juste de la fière et une petite infection.

Du coup allez-y, passez à côté maintenant !
Youpi !

J.4 : Lever de soleil sur la Laguna Grande

J.4 : Lever de soleil sur la Laguna Grande

Cuyabeno Amazonie Equatorienne : lever du soleil sur la laguna grande

Réveil 5 h!
Aïe, ça pique !

Pour dire au revoir aux dauphins et assister au lever de soleil sur la Laguna Grande.

Cuyabeno Amazonie Equatorienne : Nils dans la plancha au petit matin

Notre dernier petit déjeuner avalé nous sommes prêts pour le retour en bateau.

Et là :

Festival !!!
Des  » Willi Monkeys  » qui sautent au dessus de nous d’un bord a l’aire du Rio Cuyabeno, des singes mono ardillos joueurs, des singes tamarins et même enfin, les toucans tant attendus.
 
Quel spectacle !!
Nous ne sommes pas prêt d’oublier notre séjour en forêt Amazonienne.

Les animaux rois du camouflage

Les animaux rois du camouflage

Survivre dans la forêt amazonienne n’est pas chose aisée !

Alors au fil de siècles d’évolution, les animaux ont développé une étonnante aptitude au camouflage.

Pas étonnant que nous ayons autant de mal à les repérer sans un guide expérimenté !

Regardez – donc, vous les voyez ?

L'oiseau arbre

L'oiseau arbre

Honnêtement, avant de voir son oeil s'ouvrir : on ne voulait pas croire notre guide.

Les Bats arbres

Les Bats arbres

les Bats arbre de la réserve Cuyabeno en Amazonie Equatorienne
Et oui, ce sont bien des petits chauves-souris sur le tronc de cet arbre

Les Grenouilles

Grenouilles

drôle de grenouille de la réserve Cuyabeno en Amazonie Equatorienne
drôle de grenouille de la réserve Cuyabeno en Amazonie Equatorienne

Les serpents

Les serpents

Et notre guide :
ravi d’avoir découvert ce « petit » serpent depuis la lancha ( juste en face du lodge ).
Pour la petite histoire : nous l’avons laissé avec le reptile : ils devaient avoir des choses à se dire ….

L'expression du séjour : " Se fue ! "

L'expression du séjour : " Se fue ! "

L’autre capacité indispensable pour survivre en Amazonie, c’est la  vigilance constante .
A laquelle s’ajoute pour beaucoup d’animaux une grande vélocité.
Bon, pas pour le paresseux on vous l’accorde.
Cela nous a valu beaucoup de déconvenues quand Guido nous disait  » Mira !!! «  ( Regarde !!! )
Suivi quasi-immédiatement de  » Se Fue «  ( c’est parti ).
 
Toute la famille y compris Alice et Nils maîtrisent l’expression.

Retour d' expérience

Retour d' expérience

Vous trouverez les pour et les contre de ce genre de tour.

Ici tous les lodges sont assez proches les un des autres pour profiter de la laguna grande facilement.
En période de covid, ils étaient quasiment vides.
Nous étions 6  seulement mais en temps normal notre lodge peut accueillir une trentaine de personnes.

Du coup cela peut donner une impression de  parc d’attraction.

En revanche il est indispensable et de toute façon obligatoire d’être guidé.

En dehors du danger, on vous garantit que sans guide vous ne verriez rien.

La présence d’un guide investit et passionné comme l’était le nôtre (surtout par les serpents d’ailleurs..) est un plus indéniable pour découvrir cette forêt incroyable.

La possibilité d’y faire une immersion avec presque personne était un privilège.

Pour les amoureux de solitude ou d’aventure, il existe toutefois d’autres façons de découvrir la selva. 
Si vous voulez savoir quel type de séjour sont possibles, où aller , quel budget prévoir, toutes les informations sur notre article ?

Cuyabeno Amazonie Equatorienne : ciel étoilée sous notre observatoire du matin