Site en restructuration !!!!!

Garden route

Novembre 2019
La Garden route, à cheval sur les régions du Cap Oriental et Occidental s’étend de Storm’s river jusqu’à Wilderness et se divise en 3 régions : la section Tsitsikamma, la forêt de Knysna ( qui a malheureusement subi un terrible incendie en juin 2017 et dont les stygmates seront encore présents pendant des décennies ) et enfin Wilderness.

Plus que la Sunshine Coast, elle nous réserve de belles surprises.

Sommaire

Storm’s River ( portion Tsitsikamma )
          . Le Ratel Nature Walk
          . Le Garden Route National Parc ( Mouth Rest Camp )
          . entre Plettenberg et Storm River
Plettenberg Bay et Robberg Nature Reserve
Garden of Eden
Knysna
Notre Avis

.

Partie Tsitsikamma de la Garden route : Storm’s river

Stormriver est situé à 60 kilomètres de Plettenberg ( en suivant la nationale 2 en direction de Humansdorp ).
Ayant peu d’informations sur les petites randonnées ou sur l’accès au pont suspendu dans cette partie de la Garden Route.
Nous avons donc décidé d’aller les glaner directement à la source : le village de Stormriver , où nous avons trouvé un centre d’information tenu par une personne des plus compétentes ( et certainement passionnée par son travail ) qui nous a fait un itinéraire en prenant en compte l’âge de nos enfants et nos attentes.

Une formidable rencontre qui nous a permis de profiter au maximum du secteur Tsitsikamma.

.

Le Ratel Nature Walk et le Big Tree.

Sentir à nouveau l’odeur de l’humus envahir ses narines, arriver sous l’arbre pluricentenaire, caresser délicatement  son tronc , admirer les jeux de lumière qui passent sous ses frondaisons.
Du haut de ses 36 mètres, le géant Yellowwood contemple la terre depuis plus de 800 ans déjà.

Il est aisé d’oublier le temps et de passer la journée au coeur de cette vaste forêt humide protégée.

Trois sentiers de promenades faciles sillonnent la forêt sur un ponton aménagé permettant de randonner sans perturber l’écosystème.

Côté pratique :
L’entrée du Ratel Nature Walk se trouve à environ 500 m à l’est du village de Stormriver sur la N2 (direction d’Humansdorp).
Ne pas confondre avec l’entrée de Tsitsikamma Stormriver at Mouth Rest Camp
( à l’ouest… )

Droits d’entrée :
Adulte et enfant de plus de 12 ans : 63 Rands
Enfants entre 2 et 11 ans : 31 Rands
Gratuit sur présentation de la Wild Card

.

Garden Route National Park
( section Tsitsikamma Stormsriver at Mouth Rest Camp ).

Un chemin aménagé qui court le long de la falaise, au bord de l’océan, sous la canopée du parc naturel conduit à l’impressionnante embouchure de la Stormriver surmontée d’un pont suspendu de 50 m.

Sa traversée laisse tout le loisir d’observer les eaux totalement noires de la rivière se jeter dans les vagues et sur les rochers encadrant l’étroit passage avec une violence inouïe.

Pour une fois, aucune envie de faire trempette ne nous prend et quelques morceaux de squelettes de baleine épars de l’autre côté du pont renforcent ce sentiment.

Côté pratique :
La promenade est quelque peu surpeuplée du fait de son accessibilité aisée, mieux vaut donc y venir tôt avant l’arrivée des bus de touristes et des nombreux selfies « seul au monde » au milieu du pont suspendu.

Le parc propose également de nombreuses autres randonnées ainsi que des logements en chalets posés en bord de mer.


Droits d’entrée :
Adulte et enfant de plus de 12 ans : 248 Rands
Enfants entre 2 et 11 ans : 124 Rands
Gratuit sur présentation de la Wild Card


Il est également proposé de remonter une partie de la Stormrivier en canoë kayak à partir du pont suspendu ( inscription et équipement fourni en bord de « plage » au début de la promenade vers le pont ).

.

Entre Plettenberg Bay et Stormriver

Keurbooms River Nature Reserve

à 15 minutes de « Plett », Keurbooms est une petite reserve naturelle le long d’un cours d’eau se jetant dans la baie.
Activités proposées : Balade, pique-nique, excursion en ferry et pêche ( mais il faut venir avec son propre matériel).

Réserve gérée par Capenature
Adulte 40 rands, Enfants 20 rands.
Gratuit sur présentation de la Wild Card

Monkeyland et Birds of Eden

A 30 minutes de Plettenberg, en direction de Kurlan ( avant Nature’s Valley ).
Il s’agit d’un centre de réhabilitation pour les primates proposant un  » safari  » à pied dont une traversée d’un pont de corde de 128 m .
Le billet ( 230 rands pour les adultes et 180 rands pour les enfants ) est combiné avec un centre pour oiseaux : Birds of Eden.
Nous ne nous sommes pas rendus dans ces 2 centres : le nom et la description donnée nous évoquaient plutôt une activité touristique qu’un refuge.
Mais des retours que nous en avons eu, toutes les personnes croisées qui s’y sont rendues en étaient enchantées.
Peut être une prochaine fois ….

Liens vers leurs sites :
. Monkeyland
. Birds of Eden

.

Plettenberg Bay et Robberg Nature Reserve

Entre mer et ciel les chemins de randonnées qui parcourent la réserve de Robberg alternent sentiers à flanc de falaise, sous-bois ombragés, dunes à dévaler et plages de sable fin.

Trois itinéraires de randonnées de difficulté croissante permettent de faire le tour de la presqu’île .

Le premier : Gap Circuit assez court ( 2,1 km pour 30 à 45 minutes ) permet de cheminer en haut de la falaise offrant une vue splendide sur la baie, attention à ne pas trop s’en approcher par vent fort , la remontée sur la portion sud peut s’avérer un peu plus ardue.

Le second : le Witsand Circuit de 5,5 km pour 2 heures ( que nous avons choisi ) permet de parcourir la moitié de la presqu’île en longeant la crête nord de la péninsule, de traverser celle-ci par une large bande de sable donnant accès à la portion sud, puis de revenir vers le parking en longeant la plage puis la falaise.

L’ascension de la  falaise se rapprochant plus de l’escalade de rocher que d’un sentier peut présenter des difficultés pour les jeunes enfants ou les personnes en mauvaise condition physique mais le jeu en vaut la chandelle, lorsqu’au détour d’un virage en haut d’une montée, le chemin laisse apparaître une colonie d’otaries installée à nager et  à lézarder sur une plage en contrebas.

On peut les observer soit du haut de la falaise, soit les rejoindre en bateau depuis le port de Plettenberg et nager avec elles.

Le chemin s’enfonce ensuite dans un sous-bois où Nils s’amuse à examiner les sauterelles géantes avant de rejoindre l’autre côté de la presqu’île via la descente ( en courant et sautant bien sûr ) d’une gigantesque dune.

Malheureusement nous n’avions pas nos maillot sans quoi nous aurions sûrement ( bien qu’avec précaution ) fait trempette sur l’une ou l’autre de ces plages splendides.

Le troisième : Point Circuit de 9,2 km pour 4 heures , la marche est décrite comme plus ardue ( déconseillée aux jeunes enfants ).
Le sentier remonte la crête nord jusqu’à la pointe puis revient le long du littoral rocheux.

Côté pratique : 
La réserve est située sur la presqu’île à l’extrémité sud de Plettenberg Bay. 
Prévoir suffisamment d’eau car aucune source d’eau n’est disponible sur le trajet .
Prévoir crème solaire aussi bien que coupe-vent le temps est très changeant.
Faire attention aux vents parfois violents en bord de falaise ainsi qu’aux horaires de marées pour la plus grande randonnée.


Droits d’entrée sur la presqu’île :
Adulte : 50 rands
Enfants : 30 rands
Gratuit sur présentation de la Wild Card

Excursion pour rejoindre les otaries :
Nous avions regardé par Offshore Adventure, leur site : ICI
En novembre dernier, il proposait 2 forfaits :
– Rejoindre en bateau les otaries : 550 Rands par personne
– Nager avec les otaries : 850 Rands par personne : prix identique pour adulte et enfant entre 6 et 12 ans.

.

Garden of Eden

Ce minuscule sentier (1km à peine) situé à mi chemin entre Knysna et Plettenberg Bay circule au milieu d’un forêt humide très agréable.
Tout au long du parcours, on retrouve des panneaux explicatifs sur la faune et la flore .
Il n’a cependant rien de comparable avec le Ratel Nature Walk . 

C’est également le point de départ de nombreux trajets VTT entre la N2 et le bord de mer.

Droits d’entrée :
Adulte : 87 rands
Enfant : 40 rands
Gratuit sur présentation de la Wild Card .

Au vu du montant des droits d’entrée ne le faites que si vous possédez la Wild Card ( nous ne regrettons décidément pas de l’avoir prise ) qui vous exempte de droits d’entrée.

.

Knysna

Il est probable qu’une journée ne suffise pas à s’imprégner de l’atmosphère de Knysna .

Certes la lagune est magnifique vue des hauteurs des 2 falaises nommées  » The Heads » qui en faisaient le port le plus dangereux du monde ( selon la marine britannique ). 
L’accès est « gratuit » ( sauf le pourboire placement parking habituel en Afrique du Sud ) sur la falaise coté est , tandis que la falaise coté ouest fait partie d’une réserve privée : Featherbed Nature Reserve.

Mais encore plus qu’ailleurs nous avons ressenti cette impression de vie à double vitesse

Tous les abords de mer ou de lagunes sont réservés soit aux réserves naturelles, soit aux résidents des quartiers résidentiels.
Trouver un simple coin pour pique niquer au milieu de toutes les propriété privées à accès fermé relève de l’exploit, le point d’orgue étant atteint dans le village ( trop ) immaculé et ordonné de Belvidère.
Une ambiance digne d’un « Stephen King » avant que ça ne dérape. 

Le « village » de Belvidere ( relevant plus de la résidence privée que du village ) est situé de l’autre coté de la lagune ( côté Featherbed Nature Reserve ), nous n’y sommes pas restés, ne nous sentant pas à l’aise et pas les bienvenus dans notre mini pot de yaourt boueux des routes sud africaines ….

Nous avons poursuivi jusqu’à Brenton on Sea ( possédant une magnifique plage à perte de vue avec quelques restaurants mais pas une once d’ombre … ) pour finalement atterrir à Brenton on Lake où nous avons trouver un petit banc pour déjeuner entre une salle communale et une propriété privé avec pancarte nous incitant à passer par le banc de sable si le niveau de la lagune n’est pas trop haut … )

Mais comment font les gens modestes pour profiter de ce cadre de vie pourtant si incroyable quand tous les accès sont privés ??

.

Notre avis

Un vrai coup de coeur pour la partie Tsitsikamma de la Garden route.
Si c’était à refaire nous chercherions un logement dans le village de Storm river (plutôt que Plettenberg) qui nous a donné l’impression d’être plus humain. Cela étant la réserve de Robberg est à faire absolument .
Nous regrettons de ne pas avoir exploré le côté Wilderness mais parfois il faut savoir ralentir.

En revanche, les clivages sociaux sont encore extrêmement présents ici.
En se déplaçant en voiture nous avons vu à l’approche de chaque ville des kilomètres entiers recouverts de bidonvilles suivis de quartiers modestes mais salubres manifestement de construction récente.

Voilà donc où vivent les vrais gens!

Nous entendons par là la majorité qui ne possède pas les moyens d’avoir une maison en front de mer. Le fossé tant géographique ( ces minivilles sont parfois à plusieurs kilomètres des villes officielles) que qualitatif ( il ne semble pas où peu y avoir d’intermédiaire entre très riches et très pauvres) paraît énorme.

Espérons que cet état de fait soit amené à changer à l’avenir.