Site en restructuration !!!!!

Drakensberg Nord et Royal Natal National Park

Comme surgi d’un seul bloc de la terre l’ Amphithéâtre, immense mur rocheux de plus de 5 km de long évoque une herse gigantesque gardant
l’entrée d’un royaume oublié.
Le vent permanent qui tour à tour le drape de brume et le découvre renforce encore cet aspect irréel.

Situé au coeur du Royal Natal National Park entre Eastern Buttress et Mont aux Source, c’est une des formations géologique majeure de la partie
nord du Drakensberg, frontière naturelle du petit royaume du Lesotho enclavé dans l’Afrique du Sud.

Belle entrée en matière pour les premières randonnées d’Alice, qui enchaîne sans sourciller et sans arrêter de parler des marches de 6 à 10 km
avec des dénivelés suffisamment importants pour l’obliger à escalader. 
Aucun progrès en revanche du côté de Nils qui semble transformé en bébé koala greffé sur le dos de sa mère.

Nos randonnées dans le Royal Natal National Park

Sunday Falls

Le départ de cette petite randonnée se situe en bas du parking visiteur sous le camp Mahai ( ne pas suivre cascade qui fait remonter
directement au camp … ) .
Elle fait 6 km aller/retour ( environ 2h ) et nous éloigne de l’amphithéâtre ce qui permet une vue d’ensemble spectaculaire de la formation
rocheuse surtout quand les nuages se dissipent en milieu de matinée.

Elle conduit aux Sunday Falls, malheureusement presque à sec, mais qui se transforment en agréable site de pique-nique avec vue sur la montagne
( Mont aux Sources, 3283m).

Il est possible de rejoindre le sentier de Surprise Ridge et Cannibal Cave depuis Sunday Falls ( puis de faire le retour par Grotto ) qui surplombe
l’ensemble mais rallonge considérablement le trajet.
Ces différents trajets sont parfaitement indiqués, gravés sur des rochers à chaque embranchement.

Tiger Falls, Lookout Rock et retour par Cascade

Cette randonnée beaucoup plus ardue combine la montée jusqu’aux Tiger Falls , la traversée jusqu’au Lookout Rock, énorme rocher qui surplombe
la vallée, et le retour par Cascade le long de la rivière et les piscines naturelles qui la jalonnent. 

L’ensemble fait environ une dizaine de kilomètres et la première partie est fort pentue.
Il vaut toutefois mieux l’effectuer dans ce sens que dans l’autre, le chemin reliant le point de vue à Cascade étant pratiquement à pic et
plus compliqué en montée surtout avec une enfant de 5 ans même courageuse.

Les Tiger Falls étaient à sec elles aussi, preuve une fois de plus de la sécheresse importante du pays, mais déjeuner sur les rochers
de la cascade sous les arbres est très agréable.
Mieux vaut prévoir son maillot pour profiter de la fraîcheur des piscines de Cascade, belle récompense à la fin du trajet.

Celles ci sont également accessibles par le parking visiteurs grâce à une courte marche de 30 mn.

Thukjela Gorge

L’un des treks emblématique du Royal Natal au départ du Thendele Camp.

Nous n’avons pas osé , bien que les prouesses d’Alice nous aient bluffés la veille.
La durée de ce trek et les retours de nos rencontres à Sungubala nous ont dissuadés de nous y lancer.
Ils ont trouvé le chemin mal indiqué à partir du lit de la rivière et le point de vue à l’arrivée assez restreint (complètement bouché par la cime
des arbres !! ) par rapport à leur attente.

Côté pratique

Le Royal Natal National Park

Les droits d’entrée demandés sont de 80 Rands par adulte ( + de 12 ans ) et 40 Rands pour les enfants ( généralement gratuits
pour les moins de 6 ans ).

Le Royal Natal n’est pas un parc national sud africain ( géré par les SanParks) mais il dépend de l’Ezemvelo KZN Wildlife (reconnaissable au rhinocéros
sur son logo ).
Néanmoins les parks (voir liste) du KZN sont aussi accessibles gratuitement avec la Wild Card.

Une fois l’entrée passée , il faut se rendre au Visitor Center sorte de petit « shop » : épicerie et souvenirs que l’on trouve sur la gauche de la route
avant l’aire de pique nique au bord du lac.

Une carte sommaire des randonnées à la journée est disponible à l’accueil ; et avec un peu de chance, un garde vous orientera en fonction
des temps de parcours et du niveau de difficulté recherché.

Le Sungubala Eco Camp

Perdus au milieu de la montagne, nous sommes accueillis par un panneau au bas de la route :

DRIVERS
Your challenge is to keep on the concrete strips.

Sungubala Eco Camp

Ce que l’on traduit par  » Votre défi est de rester sur les bandes de béton «  .
Et, en effet, nous voyons 2 bandes s’engager sur un chemin bien raide dont nous ne voyons pas la fin.

A bien y repenser, nous nous souvenons maintenant de la dernière phrase de leur mail :
 » Veuillez noter que vous avez besoin d’un véhicule avec un bon dégagement pour atteindre le camp. Nous avons modernisé la majeure partie
de cette piste avec des bandes de béton. La plupart des berlines peuvent le faire. «  ….

Finalement, ça passe assez facilement en visant bien les bandes de béton ; mais ce doit être une toute autre histoire par temps de pluie
ou si un autre véhicule arrive de face ….

Ce camp est doté de place de campings, de « rondavels », de chalets, de bungalows, de huttes plus ou moins rustiques ainsi que
d’un « Mountain Bungalow » pour 6 personnes.
Ce dernier, que nous avions réservé, contient 2 chambres ( la première est un dortoir : 2 lits simple et 2 lits superposés avec
une salle de bain attenante ; la seconde est une chambre avec un lit double et également une salle de bain).
Nous retrouvons dans la pièce principale , le coin cuisine ( fridigaire, plaques au gaz et tous les ustensiles nécessaires) et un coin repas
avec un poêle .
A l’extérieur on trouve un espace Braai et une table et des bancs.
Son électricité est autoproduite au solaire et à l’éolien, et son approvisionnement en eau potable vient d’une source voisine.

Le camps dispose de plusieurs espaces communs très agréables dont une grande cuisine, une petite piscine et une aire de jeu pour enfant
( tobbogan, trampoline et structure à étage en bois ).
Le tout agrémenté d’une vue incroyable sur la vallée du Drakensberg.
Bien que cet espace soit prévu à l’origine pour les huttes et les « Frame En suite » ne disposant pas de cuisines indépendantes , nous y avons partagé
la majorité de nos repas à échanger avec les deux autres couples présents en même temps que nous .

L’ensemble en fait l’un des logements les plus agréables que nous ayons eu.

Pour 1640 Rands soit 101,30€ la nuit, c’est aussi le budget le plus important alloué au logement en Afrique du Sud mais
nous ne regrettons pas cette entorse.

La « Tower of Pizza »

Petite pizzeria installée dans un ancien silo à grain, elle sert de très bonnes pizzas à prix très doux.
Une note de 713 Rands ( 44€ ) pour pizzas et apéritifs pour tout le monde.
Une bonne adresse si vous n’avez pas envie de cuisiner et/ou si vous n’avez pas pris la précaution de faire vos courses à Bergville,
dernière ville avant le Royal Natal ( 30mn de route ).

Elle se trouve à quelques kilomètres de l’entrée du parc, juste avant l’embranchement qui conduit au Sungubala Eco Camp.

Notre avis

 » Époustouflant  » est le terme adéquat pour qualifier cette première portion de la chaîne montagneuse basaltique nommée Drakensberg
( Montagne du Dragon) par les Afrikaaners et Quathlamba ( rempart de lances ) par les zoulous. 

Le logement dans un cadre superbe et quasiment privatif ( nous l’avons uniquement partagé avec deux autres couples ) n’a pas nuit
non plus à l’ambiance.

La rencontre des élèves et des enseignants de la petite école primaire ( très bien équipée grâce à ses sponsors) nichée sous le Sugunbala
Eco camp fut également un moment de partage privilégié dans un voyage jusqu’ici essentiellement axé sur la nature.

Nous ne regrettons pas les 3 jours que nous y avons passés .